Suisse: Gategroup retrouve les bénéfices
Actualisé

SuisseGategroup retrouve les bénéfices

Accélérant son redressement, le spécialiste des services et de la restauration de bord a renoué avec les profits au 1er semestre.

photo: Keystone/ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION

Gategroup a dégagé un bénéfice net de 18,3 millions de francs, contre une perte nette de 88,3 millions un an auparavant. Reflet de l'obtention et de la prolongation de plusieurs contrats de services, ainsi que d'acquisitions, le chiffre d'affaires a progressé de 132,8% à 1,6 milliard de francs, indique jeudi l'entreprise établie à Zurich et en voie de passer dans le giron du conglomérat chinois HNA Group. A taux de change constants, les ventes ont crû de 13,1%.

La croissance organique s'est inscrite à 6,7%, alors que les acquisitions y ont contribué à hauteur de 7,3%. Gategroup s'est notamment emparé de 75% de son concurrent cambodgien Cambodia Air Catering Services et de 60% de Como, une firme active en Arabie Saoudite et Amérique latine. Le groupe a aussi étoffé ses parts à 51% dans sa filiale mexicaine et acquis la bolivienne Service Group.

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) s'est pour sa part envolé à 76,2 millions de francs, quasiment le triple des 29,8 millions dégagés à fin juin 2015. La nette amélioration de la performance reflète notamment les progrès intervenus au niveau des efforts de standardisation des produits ainsi que dans l'amélioration de l'efficience.

Expansion globale

L'ex-filiale de feu Swissair note aussi avoir restructuré ses activités affichant de faibles résultats. Renforçant sa présence globale via des acquisitions, Gategroup s'est en outre doté d'une unité de production à l'aéroport milanais de Malpensa et d'un centre d'exploitation à Rome.

Les prolongations de contrats existants, entre autres ceux avec les compagnies aériennes américaine United Airlines et hongroise Wizz Air, permettent d'étoffer les revenus de 280 millions de francs par an. Gategroup mentionne encore avoir signé de nouveaux accords avec des compagnies du Moyen-Orient.

Gategroup fournira ainsi ses services à Qatar Airways aux aéroports de Boston et Atlanta. Il servira également Emirates aux aéroports de Narita, à Tokyo ainsi que celui de Clark International, près de la ville d'Angeles, au nord-ouest de Manille.

Ventilées selon les régions, les ventes ont augmenté de 22% à 818 millions de francs dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA). L'expansion illustre pour bonne part l'intégration de la société suédoise IFS, reprise à fin 2015.

Bientôt sous pavillon chinois

En Amérique du Nord, le chiffre d'affaires a progressé de 5,9% à 523 millions de francs, Gategroup y renouant avec les profits. En Amérique latine, les revenus ont gagné 2% à 110 millions, alors qu'en Asie, ils se sont étoffés de 2,9% à 152 millions.

Cité dans le communiqué, le directeur général de Gategroup, Xavier Rossinyol, a relevé que la société progresse conformément aux plans dans la mise en oeuvre de sa stratégie «Gateway 2020». Il s'est réjoui de l'accélération intervenue ces derniers mois.

Pour mémoire, après son offre publique d'achat (OPA) achevée fin juillet, le conglomérat chinois HNA Group détient désormais plus de 96% du capital-actions de Gategroup. La finalisation de l'opération est toujours prévue à la fin du troisième ou au début du quatrième trimestre.

Pour mémoire, l'OPA du géant chinois bâti autour de la compagnie aérienne Hainan Airlines valorise la multinationale zurichoise à quelque 1,4 milliard de francs. Cette dernière verra ses actions décotées de la Bourse suisse une fois l'opération bouclée.

Gategroup rejoint ainsi le spécialiste de l'assistance au sol Swissport - également une ancienne filiale de Swissair - avalé par le même HNA en 2015. Plus récemment, le conglomérat chinois s'est aussi offert une participation de 80% dans le prestataire de services d'entretien pour l'industrie aéronautique SR Technics, jusqu'ici aux mains du fonds souverain émirati Mubadala Development Company. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion