Gauche qui rit sur Vaud et gauche qui pleure à Neuchâtel
Actualisé

Gauche qui rit sur Vaud et gauche qui pleure à Neuchâtel

Le canton de Vaud sera pour la première fois représenté par deux élus de gauche, une socialiste et un Vert, au Conseil des Etats. Au niveau suisse, seul le PS neuchâtelois avait fait aussi bien en 2003. Exploit qu'il n'a pas pu réitérer ce dimanche.

La gauche vaudoise a réussi un tour de force en imposant largement ses deux candidats. La socialiste Géraldine Savary, 39 ans, finit en tête du 2e tour de l'élection au Conseil des Etats. Elle obtient 88 056 voix, soit 57 % des suffrages.

Son colistier, l'écologiste Luc Recordon, 52 ans, la talonne avec 86 350 voix (55,8 %). Il est le deuxième Vert à être élu à la Chambre des cantons après Robert Cramer à Genève.

Le duo de droite suit loin derrière. Le Parti radical perd son siège qu'il détenait quasi sans interruption depuis la création du canton. Avec 62 116 voix (40,2 % des suffrages), son candidat Charles Favre (50 ans) arrive troisième, avec seulement 24 voix d'avance sur l'UDC Guy Parmelin. Le taux de participation s'est élevé à 41,1 %.

L'inverse à Neuchâtel

Dans le canton de Neuchâtel, la gauche n'a pas réussi à conserver ses deux sièges socialistes, dont l'un conquis à la surprise générale en 2003. Si la sortante Gisèle Ory a été réélue, ce n'est pas le cas de son collègue de parti Pierre Bonhôte, également sortant. Il doit laisser la place au radical Didier Burkhalter.

Le nouvel élu récupère ainsi le siège radical perdu en 2003 par Michèle Berger-Wildhaber en raison de l'éparpillement des voix à droite. Se souvenant de la leçon, l'UDC n'a pas maintenu son candidat cette année.

Didier Burkhalter a recueilli 28 710 voix, soit 1093 voix de plus que Gisèle Ory. Pierre Bonhôte n'a obtenu que 24 050 voix. La participation s'est élevée à 41,2 %.

Encore trois élections

A l'issue des résultats de dimanche, l'équilibre gauche-droite n'est pas modifié au niveau national. Mais le PS perd un siège et les Verts en gagnent un.

A ce jour, 41 des 46 mandats de sénateurs ont été attribués. Treize sont revenus au PDC, 10 au PRD, 9 au PS, 7 à l'UDC et 2 aux Verts. Les électeurs doivent encore se rendre aux urnes le 18 novembre au Tessin et le 25 novembre à Zurich et St-Gall. Sont encore en lice deux UDC à Zurich et St-Gall, deux PDC et deux PRD à St-Gall et au Tessin, et une Verte libérale à Zurich.

Avec l'élection de Mmes Savary et Ory, la proportion de femmes au Conseil des Etats est conservée. Elles sont désormais huit à avoir été élues. Au mieux, le nombre des conseillères aux Etats pourrait atteindre dix, soit une de moins que dans la Chambre sortante.

Trois élus font trois repêchés

Le passage réussi du National au Conseil des Etats de Géraldine Savary, Luc Recordon et Didier Burkhalter fait le bonheur de trois viennent-ensuite. Ada Marra (PS/VD), Christian van Singer (Verts/VD) et Laurent Favre (PRD/NE) occuperont en effet les places laissées vacantes à la Chambre du peuple. (ats)

Ton opinion