Actualisé 13.07.2007 à 19:57

Gazprom et Total signent pour l'exploitation de Chtokman

MOSCOU - Le géant gazier russe Gazprom et Total ont signé un accord prévoyant que le groupe français prendra une participation de 25% dans la co-entreprise gérant le projet Chtokman.

C'est ce qu'ont annoncé vendredi les deux sociétés dans un communiqué commun.

Gazprom détiendra les 75% restants de la joint-venture mais l'accord prévoit la participation possible d'autres partenaires étrangers jusqu'à 24%, par réduction de la participation de Gazprom.

Aux termes de l'accord, la co-entreprise prendra en charge l'étude, le financement, la construction et l'exploitation des infrastructures de la première phase de développement du gisement Chtokman, précisent Total et Gazprom dans leur communiqué commun. La joint-venture sera propriétaire des infrastructures durant 25 ans à compter du lancement de l'exploitation du gisement.

La première phase de développement du gisement prévoit la production de 23,7 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an; les premières livraisons de gaz par gazoduc devraient intervenir en 2013, celles de gaz naturel liquéfié étant attendues à partir de 2014.

Dans un communiqué, la ministre française de l'Economie Christine Lagarde s'est félicitée du choix de Total par le gazier russe Gazprom «comme partenaire» pour ce projet. «La désignation du groupe Total est une reconnaissance du savoir-faire du secteur pétrolier et parapétrolier français», note-t-elle.

Christine Lagarde souligne également que «l'entrée en exploitation de ce gisement représente une bonne nouvelle pour la sécurité d'approvisionnement française et européenne en gaz». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!