Football: GC à l'assaut du record

Actualisé

FootballGC à l'assaut du record

Engagé, le derby zurichois a été plaisant à suivre. C'est GC qui a finalement obtenu son billet pour la finale de la Coupe de Suisse.

par
Marc Fragnière
Zurich

Izet Hajrovic (au centre) a été à la fois le héros de Grasshopper et le bourreau du FC Zurich. Regardez son but magnifique en vidéo.

Dans un Letzigrund quasi plein (20'507 spectateurs), les deux rivaux ancestraux se sont livrés à une mémorable partie d'échecs. Le 4-3-3 proposé par Urs Meier a parfaitement annihilé l'habituel 4-1-4-1 aligné par son homologue Uli Forte. Dès lors, il était entendu qu'il allait falloir tabler sur un exploit individuel, des errements coupables ou un coup du sort pour déterminer quel club aurait l'honneur de représenter la ville la plus peuplée de Suisse en finale de la Coupe de Suisse, le 20 mai à Berne.

Et c'est inévitablement sur un exploit individuel que Grasshopper a pu valider son ticket pour la capitale. L'international suisse Hajrovic s'est chargé de régaler l'assistance d'un tir enroulé du gauche après avoir effacé d'un crochet du droit son vis-à-vis Gajic. Ce chef-d'œuvre permettra aux Sauterelles de disputer la 32e finale de leur histoire et de tenter de briguer leur 19e Coupe nationale. Un record en la matière, évidemment.

Dominateur durant la première période au niveau de la possession du ballon, Grasshopper n'est toutefois quasi jamais parvenu à porter le danger devant le goal du «Z». En seconde période, Zurich a à son tour pris l'ascendant, sans pour autant réussir à prendre à défaut un Bürki une nou­velle fois excellent, les rares fois où il a véritablement été mis à contribution. Le dernier rempart de GC s'est enfin chargé de valider le billet des Sauterelles à la 111e en opposant son veto à Drmic.

Zurich - Grasshopper 1-2 ap (1-1 0-0)

Letzigrund 20 507 spectateurs. Arbitre Bieri.

Buts 23e Feltscher (csc) 0-1. 39e Feltscher 1-1. 94e Hajrovic 1-2. Zurich Da Costa; P. Koch, Beda (99e Jahovic), Djimsiti, L. Benito; Buff, Gajic, Chikhaoui (86e Mariani); Chermiti, Gavranovic (65e Brunner), Drmic.

Grasshopper Bürki; M. Lang, Vilotic, Grichting (68e Xhaka), Bauer; Salatic; Zuber (91e Brahimi), Hajrovic, Abrashi, Feltscher (74e Gashi); Anatole.

Notes FCZ sans Kukeli, Schönbächler (blessés). GC sans Pavlovic, Toko (blessés).

Avertissements Zuber, Abrashi, Chermiti, P. Koch, Bauer, Hajrovic, Xhaka, Jahovic, Gajic.

Hajrovic décisif.

Botté par Milan Gajic, le premier corner du FCZ a donné lieu à l’ouverture du score à la 23e. La tête de Loris Benito s’est écrasée sur le 2e poteau de GC, gardé par Fletscher. L’international vénézuélien a eu la mauvaise surprise de voir le ballon ricocher contre son fessier et entrer dans la cage. Fletscher s’est racheté seize minutes plus tard seulement, en égalisant. L’attaquant de GC a profité du coup d’œil et d’un service caviar lobé d’Amir Abrashi. C’est en prolongation qu’Izet Hajrovic s’est montré décisif. L’international suisse (1 sélection) a décidé de l’issue de la rencontre à la 94e d’un but somptueux dans la lucarne droite du gardien Da Costa.

Izet Hajrovic (GC)

«C’est le plus beau but de ma saison. En tentant ma chance j’ai évidemment essayé de marquer, mais je dois reconnaitre que j’ai eu un brin de chance de décrocher la lucarne. Le FCZ me réussit plutôt bien. Sur quatre derbies cette saison, j’en ai disputés trois et j’ai marqué à chaque fois. On savait que cette rencontre risquait d’aller au-delà du temps réglementaire. Le système bizarre proposé par le FCZ nous a posé bien des problèmes.»

Berat Djimsiti (FCZ)

«On perd ce match sur un exploit individuel adverse. Hajrovic tentera dix fois ce geste et ça ne rentrera qu’une fois. Il fallait que ce soit contre nous, en demi-finale de Coupe. C’est rageant.»

Stéphane Grichting (GC)

«J’ai été touché à la cheville droite en début de rencontre lorsque Chermiti m’a marché dessus. Je ne pouvais plus pendre appui dessus dès la 30e. Les soins qui m’ont été administrés à la pause m’ont permis de tenir dix minutes en seconde période, mais après c’était trop dur. On ne peut pas jouer ce genre de rencontre si on est à 80%. C’était un vrai derby! Pour la première fois depuis longtemps, on a encaissé l’ouverture du score. On a ensuite réagi en équipe. Le groupe est animé d’un état d’esprit exemplaire. C’est agréable de sentir que tout le monde se bat pour l’équipe. On est parvenu à recoller au score avant la mi-temps. C’était essentiel. On a fait la différence sur une frappe de loin. Izet (ndlr : Hajrovic) est coutumier du fait. Il tente beaucoup ce genre de gestes, tant en match qu’à l’entraînement.»

Ton opinion