Hockey sur glace: Genève-Servette bien trop fort pour Lausanne

Publié

Hockey sur glaceGenève-Servette bien trop fort pour Lausanne

Les Aigles ont facilement remporté le premier derby lémanique de la saison, samedi soir à la Vaudoise aréna, lors de la 8e journée de National League. Succès grenat 5-1.

par
Chris Geiger
Genève-Servette a disposé sans trembler d’un Lausanne en panne de confiance.

Genève-Servette a disposé sans trembler d’un Lausanne en panne de confiance.

Bastien Gallay

Il n’y a pas eu de surprise samedi soir à la Vaudoise aréna. Genève-Servette, qui restait sur cinq succès consécutifs, a prolongé sa série victorieuse sur la glace d’un Lausanne en panne de confiance et de résultats. Leaders du championnat de National League, les Aigles n’ont jamais véritablement tremblé face à des Lions battus (1-5) pour la quatrième fois en l’espace de sept jours et qui continuent de dégringoler au classement.

La formation dirigée par Jan Cadieux n’a pas eu besoin de se montrer géniale pour décrocher un septième succès en huit sorties. Maîtresse du jeu, elle a attendu la mi-match pour placer un coup d’accélérateur décisif. Marco Maurer (28e, 1-2), d’un tir de la ligne bleue, puis Noah Rod (28e, 1-3), magnifiquement lancé par Roger Karrer, ont battu Viktor Östlund, titulaire pour la deuxième fois du week-end, en l’espace de 42 petites secondes.

John Fust sifflé

Genève-Servette a surtout profité de l’indiscipline des Vaudois pour construire son succès et améliorer ses statistiques en avantage numérique. Marc-Antoine Pouliot (19e, 0-1), bien décalé par Teemu Hartikainen, puis le Finlandais lui-même (33e, 1-4) ont parfaitement converti deux belles séquences de power-play côté grenat.

Côté lausannois, l’égalisation de Martin Gernat (24e, 1-1) a permis au LHC de mettre un terme aux 172’08 de disette offensive. Et c’est bien là la seule satisfaction de la soirée. Car l’attitude affichée par les hommes de John Fust a certes été bien meilleure que lors des deux dernières rencontres contre Rapperswil et à Berne, mais l’absence d’un véritable plan de jeu et les lacunes techniques individuelles ont, une fois encore, coûté cher aux Lions.

À noter qu’une grande partie des 8180 spectateurs présents samedi soir à Malley ont sifflé le nom de l’entraîneur canadien lors de l’annonce du speaker avant la rencontre et les joueurs lausannois à la sirène finale. Le kop vaudois a également manifesté son mécontentement en déployant des banderoles à destination de l’équipe et des dirigeants du LHC. Le déplacement des Lions à Langnau vendredi prochain va valoir très cher. Dans le même temps, Ge/Servette jouera un match au sommet face à Zurich.

Lausanne – Genève-Servette 1-5 (0-1 1-3 0-1)

Ton opinion

19 commentaires