Actualisé 14.01.2014 à 07:44

Economie -Installations sanitaires

Geberit accroît ses ventes de 4,7% en 2013

Geberit a bouclé l'exercice 2013 sur un chiffre d'affaires en hausse de 4,7% au regard de 2012, à 2,29 milliards de francs. Corrigée des effets de change, la croissance se monte à 3,6%, précise le spécialiste des techniques sanitaires.

Ce montant s'inscrit dans la fourchette prévue par les analystes interrogés par l'agence financière AWP, comprise entre 2,28 et 2,3 milliards de francs. Corrigée des effets de change, la croissance se monte à 3,6%. Les gains de change s'élèvent ainsi à quelque 25 millions, précise le groupe basé à Rapperswil-Jona (SG) mardi.

Au seul quatrième trimestre, les ventes ont atteint 525,3 millions de francs, soit une progression de 4,8% sur un an et de 4,4% en monnaies locales. Une hausse qui s'inscrit dans la fourchette de ses objectifs - entre 4 et 6% -, après un premier semestre maussade ( 1% au premier trimestre et 1,2% au deuxième) et un rebond de juillet à septembre ( 8,1%).

Sur l'ensemble de 2013, les recettes de la division des systèmes sanitaires se sont étoffées de 4,4% à 1,29 milliard de francs. Celles des systèmes de canalisations de 5,2% à 994 millions.

Vive croissance en Afrique

Par région, la zone Moyen-Orient/Afrique a inscrit la plus vive croissance ( 23,8% en devises locales). Suit l'Europe ( 3,7%), principal débouché, avec de fortes hausses au Royaume-Uni et en Irlande ( 18,3%), ainsi qu'en Allemagne ( 7,4%).

Les pays scandinaves ( 4,5%), l'Europe de l'Est et centrale ( 4,1%), la Péninsule ibérique ( 3,9%), la Suisse ( 2,9%) et la France ( 1,0%) ne sont pas en reste. A contrario, l'Italie accuse un repli (-5,0%).

Recul aussi pour la région Proche-Orient/Pacifique (-3,8%) en raison principalement d'une contre-performance en Chine, explique la société. L'Amérique subit une baisse également (-0,8%).

Dans l'ensemble, Geberit se félicite d'avoir pu acquérir des parts de marché dans un environnement «toujours exigeant». La firme dévoilera ses résultats détaillés le 11 mars. En guise de préambule, elle dit tabler sur une marge EBITDA comprise entre 25 et 26%, soit légèrement supérieure à son objectif arrêté en octobre (25%). (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!