Actualisé 31.10.2013 à 10:10

SuisseGeberit enregistre de très bons chiffres

Le spécialiste st-gallois de sanitaires a dégagé un bénéfice net en hausse de 11,5% lors des neuf premiers mois de l'exercice en cours à 360,7 millions de francs.

Le chiffre d'affaires a lui augmenté de 4,7% sur un an à 1,77 milliard. Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) affiche une progression de 11% par rapport aux neuf premiers mois de 2012 à 420,1 millions de francs, a indiqué jeudi le groupe basé à Rapperswil-Jona (SG). Corrigé des variations de taux de change, le chiffre d'affaires présente une hausse de 3,4%.

Sur le seul troisième trimestre, l'évolution s'est révélée plus favorable encore. Le chiffre d'affaires s'est ainsi accru de 9% en comparaison annuelle pour se monter à 592,6 millions de francs ( 8,1% en monnaies locales).

Marchés contrastés

Durant les neuf mois sous revue, le marché européen, principal débouché du groupe qui emploie quelque 6200 personnes dans 41 pays, a évolué de manière très contrastée. Alors que certains pays, Royaume-Uni/Irlande en tête ( 18,7% de ventes en monnaies locales), mais aussi Scandinavie, Allemagne et Suisse, affichent des progressions sensibles, la France et l'Europe centrale et orientale ont marqué le pas.

Les ventes en Europe du Sud - Italie (-7%) et Péninsule ibérique (-4,2%) - de même qu'en Autriche et au Benelux ont par contre reculé. De même elles ont baissé en Amérique du Nord (-1,7%), en raison de la baisse des investissements des pouvoirs publics, ainsi que dans la région Asie/Pacifique (-3,5%), plombée par la Chine. La région Proche-Orient/Afrique affiche par contre une vigoureuse progression ( 23,1%).

Par domaines d'activité, les ventes de systèmes sanitaires ont progressé sur neuf mois de 4,6% ( 3,3% en monnaies locales), et celles de systèmes de canalisations de 5% ( 3,5%).

La confiance reste de mise

Au 4e trimestre, Geberit s'attend à ce que l'industrie de la construction, en particulier hors logement, continue globalement à se tasser en Europe, qui représente pratiquement les neuf dixièmes de son chiffre d'affaires. Mais compte tenu des neuf premiers mois, l'année devrait boucler sur «des résultats solides».

Sur l'ensemble de l'exercice 2013, Geberit table sur des ventes exprimées en monnaies locales en croissance de 3% environ (2,19 milliards de francs en 2012). La marge brute (EBITDA) devrait se situer autour de 25% (27,2% sur les neuf premiers mois).

La bonne tenue du groupe durant les neuf mois sous revue ainsi que ses prévisions plutôt rassurantes ont été favorablement accueillies à la Bourse suisse, où l'action Geberit figurait en fin de matinée dans le peloton de tête en termes de progression. Vers 11h00, elle gagnait 5% à 265,30 francs, sur un marché SMI à l'équilibre. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!