Fusillade de l'A1: Gendarme vaudois blanchi
Actualisé

Fusillade de l'A1Gendarme vaudois blanchi

Le policier vaudois qui avait tué un voleur de voiture présumé en avril 2010 devrait être blanchi. Ses deux complices seront sans doute renvoyés devant un tribunal.

par
Christian Humbert

L'appointé de la police cantonale vaudoise auteur d'un coup de feu mortel dans le tunnel de Sévaz, sur l'autoroute A1, près d'Estavayer-le-Lac (FR) pourrait être blanchi au terme d'un an d'enquête, annonce le quotidien « La Liberté ». Le jeune passager de Vaux-en-Velin (F) d'une voiture volée dans le canton de Berne avait été mortellement atteint d'une balle dans le tête. Sept coups de feu ont été tirés dans le tunnel. Les deux policiers sur place ont expliqué s'être senti en danger et dans l'obligation de faire quelque chose pour stopper le véhicule. Trois luxueuses berlines avaient été dérobées à Lyss en avril 2010. Repérées, elles avaient été prises en chasse.

Avocat étonné

La décision de classement du procureur de Fribourg Fabien Gasser , communiquée aux parties à mi-mars, étonne l'un des avocats des deux voleurs présumés arrêtés dans la foulée (le conducteur de la voiture de la victime et le frère jumeau de cette dernière). Me Jean-Pierre Garbade déclare avoir demandé des compléments d'enquête. Il aimerait connaître la vitesse du véhicule dans le tunnel et relève des contradictions lors de l'intervention entre les polices fribourgeoises et leurs collègues vaudois qui intervenaient sur Fribourg. Il déplore l'absence de confrontations entre les policiers et les présumés voleurs et le fait que les cadres des policiers n'aient pas été entendus.

Ton opinion