Actualisé 15.01.2016 à 10:37

Etats-Unis

General Electric cède son électroménager

Le conglomérat américain a annoncé vendredi qu'il allait vendre ce secteur au groupe chinois Qingdao Haier pour 3,3 milliards de dollars.

photo: Keystone/ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION

General Electric (GE) devait initialement céder son électroménager à son concurrent suédois Electrolux pour 3,3 milliards de dollars. Elle y a toutefois renoncé en décembre en raison de l'opposition des autorités américaines de la concurrence.

L'accord, approuvé par les conseils d'administration des deux groupes mais encore soumis à l'approbation des autorités de la concurrence, prévoit que Qingdao Haier pourra continuer à utiliser la marque GE et que le siège de cette filiale restera à Louisville (Kentucky). Sa finalisation est prévue mi 2016. Le montant de la transaction atteint 5,4 milliards de dollars (5,42 milliards de francs).

«L'électroménager de GE se porte bien et plusieurs acheteurs potentiels se sont manifestés, permettant d'obtenir un bon accord pour nos investisseurs, nos clients et nos salariés», a commenté le directeur général du groupe américain, Jeff Immelt, cité dans un communiqué.

Opérations de restructuration

«La vente va générer un profit après impôt d'environ 20 cents par action», indique GE. L'entreprise «s'attend à ce que ce bénéfice soit contrebalancé par des opérations de restructuration en 2016», ajoute le communiqué, sans donner de précisions.

Qingdao Haier a, selon Jeff Immelt, «l'ambition de grandir aux Etats-Unis, de construire une activité de production (dans le pays) et d'investir encore».

Les deux groupes ont parallèlement signé un accord de partenariat de long terme pour «explorer les coopérations dans les domaines des objets connectés, de la santé et de l'industrie de spécialité».

Procès ouvert

GE avait pris de court Electrolux début décembre en annonçant jeter l'éponge dans la vente de son électroménager. Le groupe suédois avait tenté de démontrer dans un procès ouvert début novembre à Washington que l'opération ne devait pas nuire à la concurrence et le verdict n'avait pas encore été prononcé.

GE a eu droit à une indemnité de rupture de 175 millions de dollars de la part d'Electrolux. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!