Actualisé 31.07.2018 à 14:44

GenèveGenève a franchi le cap du demi-million d'habitants

Le canton du bout du lac accueille désormais plus de 500'000 personnes sur son territoire. Une population très diversifiée.

de
dra
Laurent Guiraud

Une petite fille née en fin de semaine dernière à l'Hôpital cantonal est devenue symboliquement la 500'000e habitante du canton de Genève. Elle a été célébrée par le Conseil d'Etat ce lundi. Le cap franchi du demi-million de résidents est le résultat d'un important brassage de population, analyse la «Tribune de Genève».

Depuis le début du siècle, les étrangers ont fait croître le nombre de résidents. Ils représentent aujourd'hui 40,2% de la population - Portugais, Français, Italiens et Espagnols en tête - soit le taux le plus élevé de Suisse. Une situation que le canton a déjà connue en 1913. Mais si chaque année 24'000 personnes s'établissent au bout du lac, 21'000 autres s'en vont, que ce soit des Suisses ou des étrangers. Parmi les habitants du bout du lac, le français est la langue la plus utilisée (81%), suivie de l'anglais (11%) et du portugais (10%). Près du quart de la population est bilingue.

Autre volet du portrait statistique des résidents genevois: 38% d'entre eux se déclarent sans appartenance religieuse. Jadis à majorité protestante, la population croyante est aujourd'hui avant tout catholique (35%). Les Réformés représentent, eux, 10% des habitants, les musulmans 6% et les juifs 1%.

Les perspectives montrent que le canton pourrait compter de 576'000 à 625'000 âmes à l'horizon 2040.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!