Actualisé 09.04.2019 à 22:21

MobilitéGenève enterre son projet de télécabine urbaine

Le Grand Conseil genevois a refusé un crédit pour mener les études d'avant-projet de télécabine urbaine entre la douane de Bardonnex et l'aéroport.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Saiko3p

Genève ne développera pas de télécabine urbaine entre la douane de Bardonnex et l'aéroport. Par 51 non, contre 42 oui, le Grand Conseil a refusé mardi un crédit de 3 millions de francs pour mener les études d'avant-projet.

En 2017, le Parlement avait accepté une motion des Verts qui demandait au gouvernement d'étudier la faisabilité d'un réseau de transport par câble. L'Etat avait retenu un tracé reliant la douane de Bardonnex à Genève-Aéroport, en passant par Bernex et en enjambant le Rhône, à une vitesse commerciale de 20 km/h.

Mettre l'accent sur les projets en cours

En commission des travaux, une majorité composée du PLR, de l'UDC, du MCG et d'Ensemble à Gauche n'est pas entrée en matière sur ce crédit. Pour le rapporteur de majorité, le PLR Serge Hiltpold, il faut prioriser les investissements dans l'agglomération et mettre l'accent sur les projets en cours, comme le développement des lignes de tram et l'extension de la gare Cornavin.

En outre, la question de la concession fédérale n'est pas réglée. Autre problème: les huit stations et les pylônes auront un impact visuel important, ce qui provoquera d'innombrables recours, a mis en garde Christian Zaugg, d'Ensemble à Gauche. Un avis partagé par le PLR Adrien Genecand: «Ce téléphérique urbain n'est pas urbain, il est prévu en pleine campagne.»

En vain, les partisans du projet ont relevé son tracé transversal, dans une région qui connaît de gros problèmes de mobilité. Ils ont aussi souligné le fait que ce mode de transport ne génère ni bruit ni pollution atmosphérique. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!