Actualisé 01.10.2012 à 11:23

EnvironnementGenève fait la chasse aux piles usagées

La Ville de Genève lance une grande campagne en faveur de la récupération des piles usagées.

Ces objets, que l'on utilise un peu partout, sont de véritables bombes à retardement, a rappelé lundi le maire de Genève Rémy Pagani. Une pile pollue 500 litres d'eau pendant 50 ans. Les métaux lourds qu'elle contient se répandent dans la nappe phréatique, puis dans la chaîne alimentaire, avant de se retrouver dans l'organisme et provoquer des cancers. Chaque année en Suisse, quelque 3600 tonnes de piles sont vendues, dont un tiers n'est pas recyclé.

Les Genevois trient moins que les Suisses alémaniques, a relevé M.Pagani. «Nous avons encore de la marge dans ce domaine». L'objectif de la campagne est de redonner un coup de fouet à la récupération des piles usagers. Les quantités recyclées à Genève ont en effet tendance à diminuer au fil des ans.

Outre la campagne de promotion, la municipalité a décidé de changer les 127 récipients pour vieilles piles qu'elle compte sur son territoire. La Ville de Genève s'est également associée à Migros pour promouvoir les piles rechargeables. Le géant de la distribution offrira des bons de réduction sur ce type de produit. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!