Actualisé 01.11.2013 à 22:50

Hockey - LNA

Genève finit par s'en sortir

Les Genevois ont eu toutes les peines du monde à concrétiser leur domination. Ils ont tout de même ramené trois points de Bienne (2-4).

de
Robin Carrel, Bienne

L'analyse commence à devenir récurrente. Les hommes de Chris McSorley ne jouent pas si mal que ça, mais n'arrivent pas à pousser le puck au bon endroit. Leur incapacité en début de match à tromper Lukas Meili, vendredi, a failli leur coûter cher. Heureusement pour les Aigles, Bienne n'avait pas les armes pour les inquiéter et deux de leurs buteurs se sont réveillés.

Denis Hollenstein n'a toujours pas trouvé la faille cette saison et cela devient inquiétant. Au Stade de Glace, Matthew Lombardi a semblé avoir été contaminé par le même mal que son coéquipier. Le Montréalais a raté à peu près tout ce qu'il a entrepris. Mais ce mal, heureusement, se soigne. Juraj Simek et Kevin Romy, muets depuis respectivement 12 matches et le... 14 mars dernier, se sont mis du baume au coeur contre de bien faibles Seelandais.

Suer jusqu'au bout

«Ça fait du bien de marquer enfin, a souri Romy, l'auteur du but qui s'avèrera finalement décisif. J'ai beaucoup couru après cette réussite, mais les occasions étaient là tout de même. Avec Arnaud Jaquemet et Denis Hollenstein, mes coéquipiers de ligne, on commence à bien se trouver. On sait désormais où est l'autre sur la glace.»

Genève-Servette aurait pu avoir le bon goût de clore le suspense plus tôt, d'autant plus qu'un sacré défi l'attend moins de 24 heures plus tard: la réception de Fribourg-Gottéron aux Vernets. «Dans ce championnat où tout le monde peut battre tout le monde, il est impossible de s'économiser lors d'une partie, a analysé Romy. Mais c'est vrai qu'on aurait pu plier le match un peu plus vite.» Au repos vendredi soir, les Fribourgeois ont dû adorer voir le GSHC suer jusqu'au bout.

Lötscher de retour

Il avait marqué son dernier but en LNA le 10 mars 2011. Presque deux mois après, il ouvrait le score pour la Suisse au Championnat du monde en Slovaquie, lors de la victoire inutile des hommes de Sean Simpson (5-3) face au Etats-Unis. Deux jours plus tard, le 11 mai, il était renversé par une voiture en Valais et sa vie allait en être totalement chamboulée.

Vendredi soir, au Stade de Glace, Kevin Lötscher est redevenu un «vrai» joueur de hockey, lui qui avait tout de même joué 50 fois avec Sierre la saison dernière en LNB. Rien de bien excitant: quelques shifts par-ci par-là, pour lui faire reprendre contact avec la compétition de haut niveau. Mais assez pour faire du Valaisan un homme heureux.

«Ça m'a fait plaisir. Presque deux ans et demi que je n'avait plus joué en LNA, a soufflé l'attaquant après un véritable marathon médiatique et une holà de la part de ses supporters. J'ai eu de bons sentiments, mais je ne peux rien dire sur mon jeu après seulement quelques présences sur la glace. J'ai pu toucher quelques pucks et mettre des charges... Je me sens normal.» C'est déjà là une belle victoire.

Boucler l'affaire

Genève aurait dû ouvrir la marque bien plus vite. Iglesias (7e), Almond (8e) et Lombardi (9e) ont tous manqué de précision. Le topscorer grenat s'est repris à la 13e, en déviant de manière acrobatique un tir de Marti. Toujours habité par le doute, Hollenstein a allumé le poteau deux minutes plus tard. Beaudoin a arraché une égalisation heureuse à la 23e. Lombardi (24e) et Marti (25e) ont ensuite échoué là où Simek a enfin réussi (32e). Pour son plus grand soulagement, Romy a enfin marqué à la 44e. Spylo a réduit la marque en power-play trois minutes plus tard, puis Peter et Herburger ont eu chacun un puck d'égalisation dans les 5 dernières minutes. Sans succès, Lombardi marquant dans la cage vide.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!