Hockey-LNA: Genève gagne et brouille les cartes
Actualisé

Hockey-LNAGenève gagne et brouille les cartes

Les «Aigles» ont remporté un succès très important dans la course aux play-off et procédé à un échange avec Fribourg. Le HC Bienne, battu 2-5, a lui perdu gros.

par
Robin Carrel
Bienne

20h17: Les Seelandais dominent Genève-Servette 1-0 et voient Fribourg se promener du côté de Zoug (1-4). La 10e place synonyme de maintien, sans passer par la case play-out, ne semble d'un coup plus si inaccessible que ça. Mais le premier tiers-temps de feu réalisé par la troupe de Kevin Schläpfer n'était qu'un feu de paille. Sur le coup de 21 heures, Genève-Servette a logiquement pris les devants au Stade de Glace (1-2) et Zoug a refait son retard contre les «Dragons» (4-4, pour finalement s'imposer 6-5).

Au final, d'un écart virtuel de dix points, le gouffre s'est creusé jusqu'à seize longueurs et paraît rédhibitoire. «On a reçu deux buts bizarres qui nous ont coupés les jambes. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, a pesté un Loïc Burkhalter qui en avait gros. Il ne faut plus penser au classement et à un éventuel play-out contre Rapperswil. Il faut juste jouer les matches les uns après les autres.»

Les Genevois, eux, se sont un peu fait pardonner de leur faux-pas de mardi contre Zoug (1-2 ap). Ce succès obtenu au terme de deux dernières périodes de très bonne facture, leur permet de prendre quatre points d'avance sur Lausanne et la barre, avant d'aller à Davos dimanche. Le break semble fait. «C'est sûr que ces trois points font du bien, a souri Jérémie Kamerzin, auteur du 1-2. Mais il ne faut surtout pas se relâcher. Ce Championnat est tellement serré...»

L'après-Jeux olympiques aura sans doute un tout autre goût pour Chris McSorley et les siens. Pour les ultimes rondes et en play-off, le GSHC pourra compter sur les services de l'attaquant russe à licence suisse Alexeï Krutov et du défenseur international de Fribourg Romain Loeffel. Ce dernier a été échangé tard vendredi soir contre John Fritsche et Kamerzin.

«Dans tous les clubs, les joueurs auront une semaine de vacances, mais ensuite il faudra vite se remettre dans le bain, a prévenu le défenseur valaisan. Tant qu'on n'est pas en vert au Teletext...» C'était sa version au terme de la partie, lui qui n'était semble-t-il pas informé de son transfert (!). Après l'échange entre les deux clubs romands, le No 44 était tout à coup certain de participer aux séries éliminatoires. Fribourg est en effet déjà qualifié.

Bienne - Genève-Servette 2-5 (1-0 0-2 1-3)

Stade de glace. 4253 spectateurs. Arbitres: Eichmann/Popovic, Abegglen/Rohrer. Buts: 10e MacMurchy (Burkhalter, Peter/à 5 contre 4) 1-0. 22e Almond (Marti, Kamerzin/à 5 contre 4) 1-1. 33e Kamerzin 1-2. 43e Gerber (Petrell) 1-3. 48e Lombardi (Picard, Daugavins) 1-4. 54e Cadonau 2-4. 58e Petrell 2-5 (dans la cage vide). Pénalités: 5 x 2' contre Bienne; 4 x 2' contre Genève-Servette. Topscorers PostFinance: Spylo; Lombardi.

Bienne: Rytz; Rouiller, Trutmann; Fey, Gossweiler; Joggi, Bell; Untersander, Cadonau; MacMurchy, Peter, Spylo; Burkhalter, Kellenberger, Herburger; Wieser, Kamber, Bourque; Tschantré, Haas, Wetzel.

Genève-Servette: Stephan; Antonietti, Bezina; Vukovic, Iglesias; Kamerzin, Marti; Simek, Romy, Hollenstein; Daugavins, Lombardi, Picard; Gerber, Rivera, Fritsche; Berthon, Rod, Petrell; Savary, Almond.

Notes: Bienne sans Beaudoin, Ehrensperger, Gloor ni Ulmer. Genève-Servette sans Jacquemet, Mercier (tous blessés) ni Stafford (étranger surnuméraire). Temps mort demandé par Bienne (48e) et Genève-Servette (54e). Bienne sans gardien de 57'22'' à 57'32''.

Renversant

McMurchy s'est offert la 1re chance de but à la 7e minute. Sa déviation a frôlé le montant droit de Stephan. Le petit No 10 n'a pas manqué son 2e essai. En supériorité numérique, il a conclu un magnifique schéma d'une reprise dans la lucarne (10e). A la suite d'une vilaine erreur de Bell, Almond a égalisé en finesse à la 22e. Kamerzin a quant à lui donné l'avantage aux siens d'un tir anodin pris de la ligne bleue (33e). Les Seelandais ont tenté de revenir au score, mais ce sont les Genevois qui ont fait le trou dès la 43e grâce à une déviation de Gerber. Lombardi a tué le suspense d'un maître-tir dans la lucarne cinq minutes plus tard. La réduction du score signée Cadonau à la 54e n'a servi à rien, d'autant plus que Petrell a clos la marque dans la cage vide.

Ton opinion