Trafic routier dans les villes – Genève la plus bruyante, Berne la plus calme
Publié

Trafic routier dans les villesGenève la plus bruyante, Berne la plus calme

Un classement indique que Genève, Lugano et Lausanne sont les lieux où la population est le plus exposée au bruit de la route. À Berne, à l’inverse, on peut dormir tranquille.

Le Röstigraben existe en matière de bruit routier: telle est la conclusion du «Tages-Anzeiger» après avoir épluché des données d’un rapport immobilier réalisé par la Banque cantonale de Zurich, qui s’est notamment penchée sur l’exposition au bruit des habitants des principales villes suisses.

Il se trouve que les Latins sont les plus mal lotis. Le trio de tête: Genève, Lugano et Lausanne. À Genève, 32,7% des logements sont exposés à un bruit dépassant 60 décibels (équivalence: une tondeuse à gazon qui passe à dix mètres de sa fenêtre). Seules 4% des adresses sont situées dans un endroit décrit comme calme, rapporte le journal zurichois.

Voitures électriques: ça ne change rien

Quant aux moins bruyantes, il s’agit d’Aarau, Winterthour et, surtout, Berne, même si c’est aussi sur le territoire de la capitale que se trouve l’axe le plus bruyant du pays. Ailleurs, on peut dormir tranquille.

Notons tout de même que les relevés ont été réalisés avant que Lausanne, par exemple, ne mette en vigueur la règle des 30 km/h de nuit sur ses routes, ce qui aura sans nul doute une influence. Selon l’étude, la réduction de vitesse est un instrument efficace pour modérer le bruit, bien plus que, par exemple, le passage de voitures à essence à des voitures électriques: à pleine vitesse, celles-ci sont aussi bruyantes.

Toutes petites baisses de loyer

Les auteurs du rapport ont encore analysé l’impact du bruit sur le niveau des loyers et ont remarqué que celui-ci tendait à être légèrement inférieur à des logements comparables un tout petit peu plus éloignés des grands axes les plus bruyants. Or, ces diminutions sont, pour la plupart, situées entre 1 et 4%. La banque estime que ces réductions de loyers à cause du bruit coûtent chaque année 320 millions de francs aux propriétaires immobiliers.

(ywe)

Ton opinion

75 commentaires