Actualisé 21.06.2008 à 11:00

Genève: le bijoutier échappe à la prison

Le bijoutier qui avait tiré sur sa fille en août 2004 a été condamné vendredi à trois ans d'emprisonnement dont six mois ferme, et trois ans de mise à l'épreuve, par la Cour d'assises genevoise.

Puisqu'il a déjà passé sept mois en prison préventive, la peine ferme est purgée.

Le verdict ne correspond pas à ce qu'avait requis le Parquet, à savoir une peine privative de liberté de cinq ans. La cour a retenu la responsabilité partiellement restreinte et le repentir sincère de l'accusé comme plaidant en sa faveur. Elle a aussi considéré qu'il avait déjà été puni dans l'agression subie en relation directe avec les conséquences de son acte.

«Je suis extrêmement soulagé parce qu'il s'agit d'un verdict juste et humain, qui clôt une procédure particulièrement lourde, empreinte d'une souffrance commune absolument exceptionnelle», a déclaré à l'ATS l'avocat de la défense Me Vincent Spira. Le bijoutier devra payer la totalité des frais de procédure, soit quelque 20 000 francs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!