Actualisé 20.05.2016 à 14:52

Accueil de migrants

Genève met Berne face au mur

Le Canton du bout du lac aimerait pouvoir disposer de la caserne militaire des Vernets pour y loger 500 migrants. La Confédération, qui occupe les lieux, refuse de faire place nette.

La caserne des Vernets pourrait accueillir 500 migrants.

La caserne des Vernets pourrait accueillir 500 migrants.

photo: Keystone/Martial Trezzini

Depuis plus d'une année, plusieurs conseillers d'Etat genevois veulent prendre possession de la caserne militaire des Vernets pour y loger quelque 500 migrants, aujourd'hui accueillis dans des abris PC en sous-sol. Problème, Berne, qui occupe les lieux actuellement, a toujours refusé cette requête. Aujourd'hui, les autorités du bout du lac ont durci le ton, annonce tdg.ch.

Selon le site de la «Tribune de Genève», le président du gouvernement genevois, François Longchamp, s'est fendu d'un nouveau courrier à l'attention du Conseil fédéral. Il y réitère la demande de pouvoir disposer rapidement de la caserne. Et précise que si on lui oppose une nouvelle fin de non-recevoir, il se réserve le droit de «refuser toute nouvelle attribution de requérants d'asile».

Par ailleurs, en attendant que l'armée quitte les Vernets, Genève présentera à la Confédération la facture des surcoûts engendrés par l'accueil de requérants dans des abris PC plutôt que dans la caserne. Ceux-ci sont estimés à trois millions de francs.

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!