Religion: Genève ne tolère plus les baptêmes dans le Léman

Publié

ReligionGenève ne tolère plus les baptêmes dans le Léman

Deux Églises évangéliques se sont vu refuser le droit de baptiser dans le lac. Des recours ont été déposés.

par
Maria Pineiro
Les derniers baptêmes dans le lac, à Genève, ont eu lieu en 2020.

Les derniers baptêmes dans le lac, à Genève, ont eu lieu en 2020.

Imago

S’immerger dans les eaux du Léman pour être baptisé à l’image des premiers chrétiens dans le Jourdain? C’est ce qu’avaient prévu deux Églises évangéliques genevoises sur une plage publique du canton. La cérémonie, qui aurait dû se tenir début juillet, n’a finalement pas eu lieu, faute d’autorisation délivrée par le Département de la sécurité.

Loi sur la laïcité

«Cette décision constitue une grande surprise, puisque par le passé, l’État a autorisé la tenue de baptêmes sur des plages publiques», réagit Stéphane Klopfenstein, directeur adjoint du Réseau évangélique suisse (RES). Le responsable affirme qu’un recours a été déposé devant la Chambre administrative genevoise. Il déplore une sévérité spécifique à Genève, dont la loi sur la laïcité est, selon lui, particulièrement restrictive. Le texte, contesté, a déjà été retoqué deux fois par le Tribunal fédéral.

Décision attendue

Le Département de la sécurité (DSPS) souligne que «seules les organisations qui entretiennent des relations avec l’État peuvent demander à ce qu’une manifestation religieuse cultuelle soit autorisée sur le domaine public». Une condition qui, affirme le DSPS, n’est pas remplie dans le cas présent. Entre 2019 et 2020, l’État a délivré trois autorisations pour des baptêmes dans l’espace public, «une courte période de tolérance transitoire qui a permis de finaliser le Règlement de la loi sur la laïcité». Le RES attend la position de la justice d’ici deux à trois semaines. 

Règlement en question

Ton opinion

410 commentaires