Zéro sexisme - Genève questionne la binarité grâce aux échecs
Publié

Zéro sexismeGenève questionne la binarité grâce aux échecs

Deux artistes ont revisité un damier au parc des Bastions pour remettre en question les stéréotypes liés au genre.

1 / 5
Le damier, initialement conçu pour deux personnes, a également pris une nouvelle forme.

Le damier, initialement conçu pour deux personnes, a également pris une nouvelle forme.

DR
DR
DR

Du violet et du fuchsia ont remplacé les traditionnels carreaux noirs et blancs d’un des échiquiers du parc des Bastions. Le damier, initialement conçu pour deux personnes, a également pris une nouvelle forme. Désormais, il est hexagonal et peut accueillir un trio. Ce nouveau look est l’œuvre de deux artistes genevoises. Objectif de l’exercice: remettre en question la représentation binaire des genres, a rapporté jeudi la «Tribune de Genève».

La place qui accueille les échecs est un terrain de jeu principalement masculin. «Avec cette intervention colorée, nous souhaitons amener d’autres personnes à s’y sentir légitimes et à s’intéresser aux échecs, afin de favoriser la mixité des genres, des classes et des âges», ont confié au journal genevois les jeunes femmes. Inaugurée mardi dans le cadre de l’opération «Objectif zéro sexisme dans ma ville», lancée par la Fondation Émilie Gourd et la Ville de Genève, cette variante non binaire sera à disposition du public jusqu’à fin septembre. Un programme de médiation autour des stéréotypes de genre est également prévu les mois à venir.

(lhu)

Ton opinion