Genève: Genève rend à l'Italie des sarcophages étrusques
Actualisé

GenèveGenève rend à l'Italie des sarcophages étrusques

Des dizaines de caisses remplies de vestiges archéologiques ont été remises à Rome. Leur contenu était issu de fouilles illégales. Il reposait au Ports Francs.

par
jef
L'un des deux sarcophages étrusques en terre cuite issus de fouilles illégales.

L'un des deux sarcophages étrusques en terre cuite issus de fouilles illégales.

photo: Kein Anbieter/Ministère public genevois

Le Ministère public genevois a remis ce jeudi à l'Italie 45 caisses contenant des vestiges archéologiques de grande valeur. Ces pièces exceptionnelles, dont deux sarcophages étrusques d'une qualité exceptionnelle, étaient issus de fouilles illégales perpétrées pour la plupart dans les nécropoles de l'ancienne Etrurie, soit, aujourd'hui, l'Ombrie et le Latium.

Ces pièces séjournaient depuis une quinzaine d'années aux Ports-Francs de Genève, dans des caisses marquées du nom d'une société offshore. Le Ministère public explique qu'elles y avaient été amenées du Royaume-Uni par un marchand d'art anglais jadis très en vue.

Ce sont les autorités italiennes qui avaient saisi en mars 2014 la Suisse d'une requête d'entraide pénale internationale portant sur un sarcophage étrusque. Au cours d'une perquisition chez un entrepositaire genevois, dans la zone sous la douane des Ports-Francs, un véritable trésor a été trouvé: deux sarcophages, donc, mais aussi des bas-reliefs, des têtes, des bustes, des vases, des fresques ainsi que de nombreux objets cultuels.

Ton opinion