Actualisé

Coupe SpenglerGenève s'offre le CSKA Moscou

Les hommes de Cris McSorley se sont offerts le scalp de la formation russe en prolongations 4-3. Les Genevois sont ainsi qualifiés pour la demi-finale de lundi.

Genève-Servette a été porté à la victoire par son attaquant Kaspars Daugavins.

Genève-Servette a été porté à la victoire par son attaquant Kaspars Daugavins.

Genève-Servette s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe Spengler grâce à son succès 4-3 après prolongation contre le CSKA Moscou.

Les Genevois seront donc en lice lundi soir (20h15) pour une place en finale. En revanche, le CSKA Moscou affrontera les Tchèques de Vitkovice ce dimanche (15h00) pour accéder au dernier carré.

Kaspars Daugavins omniprésent

Genève-Servette a été porté à la victoire par son attaquant Kaspars Daugavins. Incertain suite à un choc à la tête subi lors du premier match contre Rochester, le Letton a été omniprésent, même s'il a dû composer sans Lombardi, ménagé.

L'ailier balte était déjà l'auteur du 2-3 après une fort belle action menée pas Pestoni et Nordlund, les deux renforts d'Ambri-Piotta. Il était encore là quand Sergeï Fedorov s'est emmêlé les pinceaux dans sa propre zone pour favoriser le 3-3 d'Alexandre Picard avec un nouveau travail de Pestoni (57e).

Last but not least, Daugavins assommait le CSKA après 1'53'' de prolongation sur un bon service d'Hollenstein et de Stafford en supériorité numérique.

Belles parades du portier suisse

Ainsi comme en 2010, les Genevois accèdent aux demi-finales mais sans passer par un match de préqualification cette fois. La victoire des Servettiens n'est pas imméritée. Ils ne se sont pas désunis après le but du 1-3 de... Sergeï Fedorov, heureux buteur de 44 ans, qui a placé un habile tir du poignet hors de portée de Robert Mayer, alors que le CSKA évoluait à 5 contre 4 (31e).

Le portier suisse aux racines tchèques n'a pas manqué sa «première» sous le maillot genevois. Surpris par un patin d'un coéquipier, il était battu dès la 3e minute. Mais il s'est parfaitement remis de cette mésaventure pour réussir plusieurs belles parades.

Toujours à la peine à la finition, les Genevois auraient pu se mettre à l'abri plus vite comme en témoigne la statistique des tirs au but - 41 à 29 en leur faveur. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!