Hockey - LNA: Genève sans dominer, mais en le mettant au fond
Actualisé

Hockey - LNAGenève sans dominer, mais en le mettant au fond

Le GSHC a remporté jeudi soir l'Acte I de sa demi-finale, contre la meilleure équipe de la saison régulière (0-5).

par
Oliver Dufour
Zurich
Les Genevois se sont baladés.

Les Genevois se sont baladés.

Les Zurich Lions ne comprennent pas ce qui leur arrive. Malmenés par le LHC dans un quart de finale qui aurait dû, sur le papier, relever de la formalité, les hommes de Marc Crawford ont été humiliés au Hallenstadion. Les Genevois se sont montrés assassins.

Au cours d'une partie sans temps mort, Roman Wick et ses coéquipiers ont fait l'essentiel du jeu, bien décidés à ne pas commettre deux fois la même erreur. Mais ce sont les visiteurs qui ont fait trembler les filets. Aux Lions, il a surtout manqué la précision dans le dernier geste lors de leurs multiples occasions. La maladresse, d'une part, les a poursuivis, lorsqu'ils n'ont pas buté sur Tobias Stephan, encore une fois impeccable.

Réaction attendue

«Ce n'était pas le Zurich que nous verrons sur le reste de la série», a toutefois prévenu Chris McSorley. «Le septième match contre Lausanne leur a coûté des forces. Et Dame Chance nous a aussi bien aidés. Chaque puck a rebondi dans le bon sens pour nous. Aucun pour eux. Mais la chance va osciller tout au long de la série», a estimé le coach genevois. «Ils ont aussi l'équipe la plus offensive de la ligue. Ma chance, c'est que mes gars veulent vraiment gagner. C'est facile pour un coach. Je n'ai pas à les motiver. Leur envie contamine tout le vestiaire.»

Le tournant du match, sans aucun doute, a été le lancer de Matthew Lombardi sur le masque de Lukas Flüeler à la 24e. Saignant à l'arcade, le gardien a cédé sa place à son remplaçant, Tim Wolf, le temps d'éponger la plaie. Moment choisi par le GSHC pour doubler la mise. Dès lors, et malgré la volonté affichée, quelque chose s'est cassé. La troisième réussite servettienne a bien illustré le désarroi de l'adversaire et la confiance genevoise. Sur une pénalité différée, les Aigles ne se sont pas rués à l'attaque, n'ont pas offert le puck à Zurich. Ils ont temporisé durant trente secondes, faisant tourner la rondelle et les Lions en bourrique, avant de les achever. A la quatrième estocade, de nombreux fans Zurichois sont rentrés chez eux, écœurés.

Zurich Lions - Genève-Servette 0-5 (0-1 0-2 0-2) Hallenstadion.

8377 spectateurs. Arbitres: Kämpfer/Kurmann, Arm/Küng. Buts: 11e Daugavins (Lombardi) 0-1. 25e Picard (Almond, Simek/à 5 contre 4) 0-2. 33e Picard (Daugavins/à 6 contre 5) 0-3. 48e Rivera (Petrell) 0-4. 52e Lombardi (Daugavins/à 4 contre 5!) 0-5. Pénalités: 3 x 2' contre les Zurich Lions; 4 x 2' contre Genève-Servette. Topscorers PostFinance: Wick; Lombardi.

Zurich Lions: Flüeler (Wolf de 23'03 à 24'16); Blindenbacher, Geering; Stoffel, Bergeron; Seger, McCarthy; Schnyder; Fritsche, Senteler, Bastl; Keller, Shannon, Schäppi; Nilsson, Trachsler, Kenins; Bärtschi, Cunti, Wick; Baltisberger.

Genève-Servette: Stephan; Antonietti, Bezina; Vukovic, Marti; Mercier, Iglesias; Jacquemet, Romy, Hollenstein; Daugavins, Lombardi, Picard; Simek, Rod, Almond; Gerber, Rivera, Petrell.

Notes: Zurich sans Tabacek, Genève-Servette sans Meunier, Stafford (tous étrangers surnuméraires) et Loeffel (blessé). Tir sur le poteau/transversale: 28e Trachsler, 30e Almond, 34e Seger. 33e temps-mort pour Zurich

Réalistes.

Zurich a pressé haut et fort d'entrée. Mais c'est Ge­nève qui a fini par marquer. Lombardi a débordé et mis en retrait sur Daugavins. Au 3e essai, le Letton a trouvé la faille. Le No 61 a ensuite raté, seul, à 4 contre 5. Romy aussi, après la fin de la pénalité (15e). Dans le tiers médian, Wolf a brièvement relayé Flüeler aux buts (24e). Picard a surgi pour lui enfiler le 2e. Patients, les Servettiens ont ensuite profité d'une pénalité différée pour inscrire un but de manuel, à 6 contre 5 (33e). Rivera a tué le suspense à la 48e déjà, avant que Lombardi ne soigne la statistique (52e).

Ils ont dit:

Goran Bezina, capitaine du GSHC:

«C'est évidemment un très bon début que de s'imposer 0-5 à l'extérieur. Zurich était plus dans le rythme que nous au premier tiers. Il y avait un peu de relâchement, on était mous. Nous n'avons pas joué pendant une semaine, alors qu'eux en gardé le rythme. Mais la série contre Lausanne leur a coûté cher ce soir. Heureusement que nous avons marqué ce premier but. Ca les a un peu assommés. Après, il faudra voir comment ils récupèrent, aussi bien physiquement que moralement. Mais il y aura une réaction. Quant à nous, nous serons devant notre public et on sait que nous sommes très forts à la maison.»

Tobias Stephan, gardien du GSHC:

«J'avais pensé que le départ serait difficile dans ce match. Et ils sont effectivement sortis forts. Et comme ils ont une bonne force offensive... Mais du point de vue d'un gardien, c'est beau de commencer de cette manière, par un blanchissage. J'ai simplement essayé de faire un bon match. Samedi, il faudra vraiment faire en sorte d'encaisser le moins de buts possible.»

Morris Trachsler, attaquant des ZSC Lions:

«C'est toujours frustrant pour une équipe de se prendre un 0-5 à domicile. C'est clair que notre efficacité est en cause. Genève n'était vraiment pas imbattable et c'est ce qui est énervant. Même si Toby (ndlr: Stephan) a fait un très bon match. Il faudra en faire encore plus samedi aux Vernets.»

Ton opinion