Actualisé 27.10.2009 à 22:52

LNA«Genève-Servette était imbattable»

Genève a fait tomber le leader au terme d'une démonstration, mardi aux Vernets (4-1).

von
Julien Caloz
Genève

«Le GSHC est un club au grand cœur.» L'indication s'érige en revendication à la première ligne du programme officiel des Servettiens. Elle synthétise le début de soirée des locaux. Genève a canardé le portier zougois 20' durant, concédant l'ouverture du score sur le deuxième envoi des visiteurs. «Sur la seule occasion qu'on leur a offert», a rappelé Bezina.

Mais la charité a ses limites et, une fois celles-ci franchies, Servette s'en est donné à cœur joie. Les festivités ont débutés après un quart d'heure d'exercice, lorsque la 2e ligne (Salmelainen-Savary- Deruns) a déménagé la défense zougoise. Elles se sont achevées dans l'euphorie d'une 11e victoire, cultivée à la force du poignet. «Ce soir, personne ne pouvait nous battre», a lâché McSorley dans un anglais impeccable. «L'équipe était tout simplement fantastique.» «C'est une sacré performance, a renchéri le capitaine Bezina. On a constamment tenu nos adversaires à l'écart en les enfermant dans la zone neutre.»

Le succès genevois tombe après un début de saison historique mais, surtout, un long week-end d'animosités. Ralliant les vestiaires du Hallenstadion sans serrer la main des Zurichois samedi, les Servettiens ont bouclé l'entraînement sans leur coach lundi. «Mes joueurs n'avaient pas la tête à l'ouvrage», a déploré McSorley dans les colonnes de la Tribune de Genève. Le lendemain, l'aigle Sherkhan (mascotte du club) loupait sa réception. Et Genève-Servette faisait tomber le leader du championnat…

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!