Hockey LNA: Genève-Servette retombe dans ses anciens travers
Actualisé

Hockey LNAGenève-Servette retombe dans ses anciens travers

Avec une défense absente, la troupe de McSorley n'a pas eu voix au chapitre, hier soir, face à des Zougois de loin mieux organisés.

par
Laurent Morel
Zoug
La défense genevoise a plié sous les coups de boutoir des attaquant de Zoug, hier.

La défense genevoise a plié sous les coups de boutoir des attaquant de Zoug, hier.

«J'ai vu le plus mauvais match du GSHC depuis 4 ans que j'y joue», râlait Juraj Simek à l'issue de la cinglante défaite subie à Zoug. Il aura fallu moins d'une demi-heure aux pensionnaires de la Bosshard Arena pour boucler la partie face à des Aigles peu farouches. Menant 5-1 dès la 29e minute, la formation de Harold Kreis n'a plus eu qu'à gérer son avance.

Il faut dire que les Genevois lui ont bien facilité la tâche. Alors qu'ils restaient sur deux victoires, les «grenat» ont fait preuve d'une passivité défensive inquiétante. L'absence du Canadien Paul Ranger, surnuméraire, n'explique pas tout.

Les lignes arrière ont balbutié leur hockey. Elles ont notamment raté la gestion des situations spéciales. «On doit donner moins de chances de but à nos adversaires, a souligné Goran Bezina, qui a joué sa 700e rencontre en LNA. On leur laisse des boulevards.»

Quant à Christophe Bays, qui garde la cage genevoise en l'absence de Robert Mayer, touché à la cheville, il n'a pas toujours été à son avantage. Le 5e but qu'il a encaissé en se trouant devant Earl risque de lui procurer des cauchemars.

En face, la partition ne comportait presque aucune fausse note. Devant un Tobias Stephan qui n'a cette fois-ci pas tremblé contre ses anciens coéquipiers, Tim Ramholt (1 but, 1 assist), Pierre-Marc Bouchard (3 assists) et Robbie Earl (3 buts) se sont particulièrement mis en évidence, malgré l'absence de Josh Holden. Désormais, le GSHC ne possède plus que la 10e défense de LNA. De quoi donner des migraines à Chris McSorley. «Soit l'équipe n'était pas prête mentalement, soit elle n'est pas assez forte», a pesté le coach.

Zoug - Genève-Servette 6-2 (3-1 2-0 1-1)

5494 spectateurs. Arbitres: Popovic/Stricker, Abegglen/Küng. Buts: 4e Sandro Zangger (à 5 contre 4) 1-0. 12e Gerber (Rivera) 1-1. 14e Ramholt (Lammer/à 4 contre 5!) 2-1. 17e Earl (Ramholt, Bouchard) 3-1. 22e Earl (Christen, Bouchard) 4-1. 29e Earl (à 5 contre 4) 5-1. 41e (40'19'') Martschini (Suri, Sondell) 6-1. 44e Rubin (Rod) 6-2.

Pénalités: 4 x 2' contre chaque équipe. Topscorers PostFinance: Bouchard, Romy.

Zoug: Tobias Stephan; Dominik Schlumpf, Sondell; Tim Ramholt, Grossmann; Simon Lüthi, Alatalo; Erni, Stämpfli; Martschini, Fabian Sutter, Suri; Björn Christen, Earl, Bouchard; Lammer, Diem, Fabian Schnyder; Sandro Zangger, Marchon, Herzog.

Genève-Servette: Bays; Vukovic, Marti; Dario Trutmann, Mercier; Bezina, Loeffel; Eliot Antonietti; Simek, Romy, Kast; D'Agostini, Tom Pyatt, Taylor Pyatt; Rubin, Rod, Picard; Roland Gerber, Rivera, Jacquemet; Traber.

Notes: Zoug sans Holden, Blaser, Morant et Bürgler, Genève-Servette sans Lombardi, Robert Mayer, Descloux (tous blessés) ni Ranger (étranger surnuméraire).

A sens unique. Les Zougois, qui évoluaient à 5 contre 4, ont ouvert la marque dès la 4e minute, quand Zangger a profité dun dégagement de Mercier sur Jacquemet. Pas abattus, les Genevois ont égalisé grâce à Rivera, qui a offert un puck de but à Gerber. Deux minutes plus tard, les hommes de Kreis ont repris lavantage par Ramholt, en contre. Ils évoluaient pourtant en infériorité numérique. Earl a ensuite réussi un festival en inscrivant 3 buts daffilée (17e, 22e et 29e). Amorphes, les Aigles ont encore encaissé un 6e but au début du dernier tiers. Rubin a réduit lécart.

Ton opinion