Genève: une bande de Roumains soupçonnée d'une centaine de cambriolage
Actualisé

Genève: une bande de Roumains soupçonnée d'une centaine de cambriolage

La police genevoise a annoncé l'interpellation de cinq ressortissants roumains.

Ces personnes sont soupçonnées d'avoir commis une centaine de cambriolages dans des villas de la campagne genevoise proches de la frontière.

L'un des membres de la bande a été arrêté fin mars dans le département de l'Ain, alors que les quatre autres ont été interpellés vendredi dans un squat d'Annemasse, en Haute-Savoie. Les policiers français ont saisi «un grand nombre» d'objets et de vêtements de provenance suspecte lors de la perquisition des lieux.

Pendant le sommeil

Depuis janvier, la police genevoise était confrontée à une importante vague de cambriolages. Les voleurs s'en prenaient à des villas situées en bordure de frontière. Ils agissaient toujours pendant le sommeil des gens, arrachant le cylindre de la porte et fouillant uniquement le rez-de-chaussée de la maison.

Les malfrats prenaient l'argent qu'ils trouvaient, des objets et des vêtements. Les secteurs de Puplinge, Meinier, Gy, Anières, Hermance, ont été les plus touchés, ainsi que Chancy et Dardagny, a noté la police genevoise. Depuis l'arrestation des suspects, la police n'a plus eu affaire à ce type de cambriolage.

Pour mettre la main sur la bande, la police genevoise a déployé les grands moyens. Elle a mis sur pied en février l'opération «Foron 06» et a requis l'aide du Corps des gardes-frontière, de la gendarmerie et de la police françaises.

(ats)

Ton opinion