Circulation - Genève va imposer le 30 km/h pour lutter contre le bruit
Publié

Circulation Genève va imposer le 30 km/h pour lutter contre le bruit

Afin de diminuer les nuisances sonores induites par le trafic motorisé, la limite de vitesse sera abaissée sur quelque 300 routes.

par
Maria Pineiro
1 / 3
lhu

lhu

Un hypercentre, des quartiers et des localités limitées à 30 km/h, ainsi qu’une vitesse réduite de nuit sur une large partie du territoire. C’est ce que veut Serge Dal Busco, conseiller d’Etat (PDC-Le Centre) chargé des Infrastructures, dès fin 2022. Jeudi, il a présenté la stratégie cantonale genevoise de lutte contre le bruit routier. Une obligation légale, a relevé le magistrat, mais également la volonté de soulager quelque 70’000 personnes, sur les 120’000 exposées à des valeurs trop élevées, qui «pourrissent la qualité de vie» et sont délétères pour la santé. En valeurs absolues, Genève est le troisième canton le plus touché par les nuisances sonores liées au bruit.

Vitesses différenciées

Pas d’aménagements

Abaisser la vitesse pour limiter le bruit, une recette qui fonctionne, à en croire Serge Dal Busco. Le magistrat a cité le test actuellement aux boulevards du Pont-d’Arve et de la Tour, à Plainpalais. «En passant de 50km/h à 30 km/h, le bruit a diminué de 2 à 3 décibels», a souligné le conseiller d’Etat. Dans les faits, une baisse de 3 DB équivaut à diviser la nuisance par deux. Comme sur cet axe central, il ne s’agira pas d’instaurer des zones 30 km/h, qui nécessitent des aménagements; de simples panneaux suffiront pour faire appliquer la nouvelle limitation de vitesse.

Pas de craintes d’effets pervers

Quant aux inquiétudes qui pourraient surgir s’agissant du ralentissement des services d’urgence ou de la vitesse commerciale des transports publics, ainsi que la création de bouchon, les autorités ont indiqué qu’elles y seraient attentives, sans pour autant les craindre outre mesure. Après une mise à l’enquête au printemps 2022 qui permettra de recueillir les observations, un arrêté global devrait être publié. Sans recours, les mesures concernant l’hyper centre pourraient être mises en oeuvre à la fin de l’année 2022. Celles prévues pour les autres axes interviendraient dès 2023.

20minutes

Dans la Ville de Lausanne, cela fait maintenant quatre mois que des limitations à 30 km/h la nuit ont été introduites. Alors que le TCS et d’autres organisations s’opposent à sa généralisation, des riverains ont senti une amélioration de leur qualité de sommeil.

Principe soutenu

Oui, mais…

Ton opinion

177 commentaires