Genève: Genève veut envoyer des prisonniers hors canton
Actualisé

GenèveGenève veut envoyer des prisonniers hors canton

Le Grand Conseil genevois demande au gouvernement de négocier avec Berne un assouplissement temporaire des normes en Suisse, afin d'autoriser un dépassement du taux d'occupation.

La prison genevoise de Champ-Dollon est en surpopulation.

La prison genevoise de Champ-Dollon est en surpopulation.

Acceptée jeudi matin par 68 oui, 1 non et 20 abstentions de la gauche, la motion l'invite subsidiairement à intervenir auprès de la Conférence latine des départements de justice et police afin de coordonner un assouplissement des règles, sans péjorer l'octroi de subventions fédérales. Il s'agirait de faire accepter la présence de deux détenus en exécution de peine par cellule, au lieu d'un seul.

Envoyés au Tessin

La mesure permettrait à Genève d'envoyer un certain nombre de détenus dans d'autres cantons, notamment au Tessin. Une aile non utilisée du pénitencier de La Stampa, à Lugano, est en cours de rénovation, a fait savoir le magistrat Pierre Maudet, en charge de la Sécurité. Selon son département, aucune décision n'a été prise, mais cette rénovation ouvre des perspectives.

Selon les motionnaires, plus de 500 détenus se trouvent actuellement en exécution de peine à Champ-Dollon, pour 68 places. Selon M. Maudet, l'établissement genevois comptait jeudi matin 836 prisonniers, pour une capacité de 387 places. La solidarité confédérale permettrait ainsi de détendre la situation, jusqu'à la mise à disposition de places supplémentaires dans le canton. (ats)

Ton opinion