Actualisé 13.02.2009 à 14:53

Miss France 1961 attaque

Geneviève de Fontenay jugée pour «injure publique»

Geneviève de Fontenay, 76 ans, était jugée vendredi matin devant le tribunal correctionnel de Marseille pour «injure publique» à la demande de Luce Auger, Miss France 1961.

La plaignante accuse Mme de Fontenay d'avoir gravement porté atteinte à son honneur et à sa réputation en la traitant de «salope», de «perverse» et de «méchante» le 4 avril 2008 sur le site internet du journal Le Matin et demande 50.000 euros de dommages et intérêts.

Le jugement a été mis en délibéré au 13 mars.

Aujourd'hui âgée de 75 ans, Luce Auger avait révélé au printemps 2008 que Mme de Fontenay, présidente du Comité Miss France, demandait jadis à certaines des candidates au titre de poser pour des photos, seins nus de préférence, quelques jours avant l'élection nationale.

«Mme de Fontenay se prend pour D'Artagnan et distribue de plus en plus les bons et les mauvais points», a déploré vendredi lors du procès Me Gilbert Collard, pour la défense de Luce Auger, rebaptisant Mme de Fontenay «Miss Transe» pour sa réaction sans modération.

De son côté, l'avocat de Mme de Fontenay, Me Jean-Philippe Destremau, a soulevé l'incompétence du tribunal de Marseille et déploré «une recherche de notoriété qui n'est pas désintéressée».

Il a aussi tenté de convaincre ses juges que l'emploi du terme «salope» n'était pas injurieux, en invoquant une étymologie d'origine lorraine renvoyant à la huppe, un oiseau «qui est très sale». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!