Actualisé 21.07.2015 à 17:46

Suisse-IndustrieGeorg Fischer affecté par le franc fort

Le groupe industriel schaffhousois a dégagé au premier semestre un bénéfice net en baisse de 13% à 80 millions de francs. Le chiffre d'affaires a reculé de 4% à 1,8 milliard.

Le renforcement du franc a pesé sur le chiffre d'affaires à hauteur de 7%, a indiqué mardi Georg Fischer dans un communiqué. Corrigées des effets de change, des acquisitions et des désinvestissements, les ventes se sont maintenues au même niveau que l'année précédente.

La baisse du bénéfice net est quant à elle principalement imputable à un gain exceptionnel au premier semestre 2014 suite à la vente d'un terrain. De son côté, le résultat d'exploitation (EBIT) est ressorti en baisse de 3% à 128 millions de francs. Les entrées de commandes ont reculé de 6% à 1,8 milliard.

L'appréciation soudaine du franc lors de l'abolition du taux plancher a entraîné une incertitude générale parmi les clients suisses et par conséquent une baisse des entrées de commandes sur le marché intérieur. Les exportations dans la zone euro ont également vu leurs marges s'amenuiser, malgré les couvertures pour les variations de taux de change, relève l'entreprise.

Relèvement du temps de travail

Georg Fischer a ainsi pris un certain nombre de mesures pour contrer la force du franc et maintenir sa compétitivité. Tous les employés du groupe en Suisse travaillent 44 heures par semaine depuis le mois de mars, contre 40 heures auparavant. Les dépenses non nécessaires ont également été réduites.

Dans le détail, l'unité des affaires de tuyauterie (Piping Systems) a vu ses ventes fléchir de 5% à 702 millions de francs. GF Automotive, qui produit des pièces en métal pour l'industrie automobile, a affiché des revenus de 670 millions, en recul de 7%. La plus petite division GF Machining Solutions a réalisé un chiffre d'affaires de 430 millions, en hausse de 2%.

Amélioration de l'ambiance

Au chapitre des perspectives, Georg Fischer relève une amélioration de l'ambiance sur ses principaux marchés. Le groupe schaffhousois estime que les mesures de réduction de coûts prises au premier trimestre en Suisse devraient déployer leurs pleins effets dans la deuxième moitié de l'année.

Pour le second semestre, Georg Fischer, qui compte quelque 14'000 employés, table sur un bénéfice comparable à celui des six premiers mois de l'année. Le résultat annuel devrait donc être du niveau de celui de l'année précédente.

L'action Georg Fischer a évolué dans le rouge mardi à la Bourse suisse et a clôturé en baisse de 1,79%, à 630 francs. L'entreprise a publié des résultats qui se sont avérés inférieurs aux prévisions des analystes au niveau du chiffre d'affaires, des entrées de commandes et du bénéfice. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!