Actualisé 09.11.2006 à 07:18

George Bush, artisan de sa défaite selon la presse suisse

Canard boiteux", "président zombie", George Bush est vu par les éditorialistes de la presse suisse comme l'artisan de sa propre défaite.

La victoire des démocrates ne devrait pas bouleverser la donne, ni en Irak ni à Washington.

Pour Le Temps, la déconfiture du président et de son parti "annonce la fin de la courte période durant laquelle les Etats-Unis ont cru être la seule superpuissance et se sont comportés comme telle". L'administration américaine "a hâté le baisser de rideau par un usage inconsidéré de la force", ajoute l'éditorialiste.

"La déroute du camp républicain a détruit l'édifice idéologique mis en place par les président et ses séides depuis le 11 septembre 2001", estiment Express et l'Impartial. Même un des principaux piliers du néoconservatisme américain, les évangéliques, "sont toujours plus nombreux à juger que la politique étrangère de George Bush accroît les risques d'attaques terroristes".

Si ces deux journaux lui prédisent une fin de règne pénible, d'autres, comme 24 Heures et la Liberté, estiment que le président a encore des cartes dans son jeu. En particulier une capacité au compromis, qu'il a démontrée comme gouverneur du Texas, écrit le Bund.

Et les démocrates sont maintenant mis sous pression par l'énorme attente des électeurs, souligne l'Aargauer Zeitung. "Rien ne sera sans doute complètement bouleversé d'ici la fin du mandat de George Bush, ni en Irak ni à Washington", considère 24 Heures, à l'instar de la Tribune de Genève.

Concernant l'Irak, les démocrates "n'ont pas vraiment de solution de rechange", soulignent le Quotidien jurassien et la Berner Zeitung. Et ils risquent "de passer pour les responsables de l'échec américain en se fourvoyant sur ce dossier", compromettant leurs chances pour l'élection présidentielle de 2008.

Par sa politique, George Bush "a mis en selle les candidats potentiels à sa succession" cette année-là, note la Tribune de Genève. Notamment la sénatrice Hillary Rodham Clinton, plébiscitée dans l'Etat de New York. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!