Etats-Unis: George Soros donne 18 milliards à sa fondation
Actualisé

Etats-UnisGeorge Soros donne 18 milliards à sa fondation

Le légendaire financier avait créé en 1984 une fondation pour promouvoir la démocratie. Agé de 87 ans, il a décidé d'y transférer 18 milliards, pratiquement toute sa fortune.

George Soros, d'origine hongroise, est connu pour ses paris financiers risqués.

George Soros, d'origine hongroise, est connu pour ses paris financiers risqués.

AFP/archive/photo d'illustration

Le légendaire financier américain George Soros, 87 ans, a transféré une grande partie de sa fortune à sa fondation. Open Society Foundations (OSF) a reçu 18 milliards de dollars (17,5 milliards de francs) de George Soros, grand donateur du parti démocrate américain, a indiqué à l'AFP une porte-parole.

«Cette somme reflète un processus en cours de transfert des actifs» de M. Soros, «qui prévoit de laisser la vaste majorité de sa fortune à Open Society Foundations», a-t-elle souligné.

Cette donation fait d'Open Society Foundations la deuxième plus riche ONG aux Etats-Unis après la Fondation Bill et Melinda Gates, qui dispose de 40 milliards de dollars pour promouvoir les problématiques de santé publique et de développement à travers le monde, d'après la National Philanthropic Trust.

Bourses d'études à des élèves noirs sud-africains

L'OSF est un réseau de 39 entités aux opérations interconnectées à travers le globe. La première a ouvert ses portes en 1984 en Hongrie, pays d'origine de M. Soros. La dernière a vu le jour en 2016 en Birmanie.

George Soros en est le président et ses fils Alexander et Jonathan sont membres du conseil d'administration. D'autres de ses enfants sont également impliqués.

Le milliardaire américain d'origine hongroise, connu pour ses paris financiers risqués, avait donné jusqu'à ce jour 12 milliards de dollars de sa fortune à des oeuvres caritatives.

C'est en 1979 que le financier avait fait son premier don en attribuant des bourses d'études à des élèves noirs sud-africains en plein Apartheid, rappelle OSF sur son site internet. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion