Justice genevoise: Géorgiens jugés pour appartenance mafieuse
Actualisé

Justice genevoiseGéorgiens jugés pour appartenance mafieuse

Un procès pas comme les autres s'ouvre lundi à Genève devant la Cour correctionnelle sans jury.

Neuf Géorgiens et un Tchèque sont jugés pour une série de cambriolages. Ils sont en outre soupçonnés d'appartenir à une organisation criminelle géorgienne aux ramifications européennes.

Selon l'acte d'accusation, cette organisation, fondée il y a plusieurs décennies, est structurée de façon très hiérarchique. Les grands chefs sont appelés les Vor V Zakone. Ils commandent aux intermédiaires, dont font partie les gardiens de l'obschak, une caisse noire alimentée par le produit de vols et de cambriolages.

La loi du silence

Au bas de l'échelle se situent les «garçons», en d'autres termes les simples exécutants. Cette organisation, qui pratique l'omerta, sévit dans toute l'Europe. Ses activités sont le vol, notamment de bijoux et de matériel électronique, le recel et le blanchiment à grande échelle, ainsi que le ravitaillement de ses membres détenus.

Parmi les dix accusés appelés à comparaître lundi figure le gardien présumé de l'obschak pour la Suisse et pour la région de Genève. Agé de 29 ans, cet homme est soupçonné de s'assurer de l'alimentation mensuelle de la caisse noire. Il aurait aussi pour tâche d'envoyer de l'argent à la caisse européenne.

Quartier général en Espagne

Il est en outre accusé d'avoir géré les véhicules qui servaient à voler et à exporter le butin. Le chef présumé était également chargé de mettre à disposition des logements pour les membres de l'organisation. Il référait de ses actions à ses supérieurs basés en Espagne, où se trouve leur quartier général.

Deux proches du chef présumé vont également prendre place sur le banc des accusés. A côté d'eux se trouvera l'homme à tout faire du gardien de l'obschak pour la Suisse. Les autres prévenus sont des voleurs ou des receleurs. Les cambriolages qui leur sont reprochés ont été commis à Genève et dans le canton de Vaud en 2008 et 2009. (ats)

Ton opinion