Actualisé 23.03.2016 à 18:32

CommémorationGermanwings: premiers moments de recueillement

Les familles des victimes du crash de mars 2015 se sont réunies mercredi à Barcelone et à Düsseldorf, avant de se déplacer jeudi sur les lieux du drame, dans les Alpes françaises.

1 / 124
20.05 Le président de l'ordre allemand des médecins estime que la la compagnie Lufthansa a «failli» en ne contrôlant pas Lubitz.

20.05 Le président de l'ordre allemand des médecins estime que la la compagnie Lufthansa a «failli» en ne contrôlant pas Lubitz.

AFP/Christof Stache
04.04 Des proches de victimes du crash de la Germanwings sont outrés par le faire-part de remerciements des parents du copilote Andreas Lubitz. Ils y clament leur amour pour leur défunt fils et leurs «peur et incompréhension» sans pour autant évoquer directement le drame ni les 149 victimes.

04.04 Des proches de victimes du crash de la Germanwings sont outrés par le faire-part de remerciements des parents du copilote Andreas Lubitz. Ils y clament leur amour pour leur défunt fils et leurs «peur et incompréhension» sans pour autant évoquer directement le drame ni les 149 victimes.

23.03 A la veille de l'anniversaire du crash de la Germanwings, des proches des 149 victimes se sont réunis mercredi à Barcelone et à Düsseldorf, points de départ et destination de l'avion que le copilote avait précipité sur une montagne en France.

23.03 A la veille de l'anniversaire du crash de la Germanwings, des proches des 149 victimes se sont réunis mercredi à Barcelone et à Düsseldorf, points de départ et destination de l'avion que le copilote avait précipité sur une montagne en France.

Albert gea

De premières cérémonies ont rassemblé mercredi à Barcelone, Düsseldorf et Marseille des proches des victimes du crash de l'A320 de Germanwings, à la veille de la commémoration du premier anniversaire du drame dans les Alpes-de-Haute-Provence, où l'avion avait été précipité au sol par son copilote.

Plus de 600 membres de l'entourage des victimes, originaires pour beaucoup d'Allemagne et d'Espagne, sont attendus dans les Alpes-de-Haute-Provence jeudi. Dès mercredi, des plaques commémoratives ont été dévoilées à Barcelone, point de départ en mars 2015 de l'appareil de la filiale de la Lufthansa, et à Düsseldorf, sa destination.

A Barcelone

A l'aéroport de Barcelone, des dizaines de proches ont participé à un rassemblement aux côtés des équipes de secours et des représentants des autorités, dont le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. Les participants y ont également exprimé leur soutien aux victimes des attentats de Bruxelles qui ont fait une trentaine de morts mardi.

A Düsseldorf, les proches des 72 victimes allemandes se sont recueillis en privé dans une «pièce du silence» dans le principal terminal de l'aéroport, déjà dédiée aux 17 morts dus à un incendie survenu dans l'aéroport en 1996.

A Marseille

Les cérémonies se sont poursuivies mercredi en fin de journée à Marseille, où une cérémonie religieuse interconfessionnelle était organisée dans le parc des expositions de la ville. Peu avant 18H00, une dizaine de cars avaient déposé au Parc Chanot, à proximité immédiate du Stade Vélodrome, les familles et les amis des victimes de l'accident. Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur Stéphane Bouillon devait également prendre part à cette cérémonie organisée dans l'intimité.

«Nous voulons éviter que se répètent des catastrophes de cette nature», a déclaré à Barcelone la présidente de l'association des proches des 50 victimes espagnoles, Silvia Chaves: «Nous devons travailler à améliorer les mesures de sécurité puisque nous savons tous que dans ce cas, elles ont échoué».

Arrivés en France par des vols affrétés par la Lufthansa, selon des précisions données par le préfet des Alpes-de-Haute-Provence Bernard Guérin au cours d'une conférence de presse organisée mercredi matin à la préfecture à Digne-les-Bains, l'entourage des victimes assistera jeudi aux cérémonies organisées au Vernet, à proximité immédiate des lieux du drame.

Pas de représentants officiels

«Aucun représentant officiel français ou étranger n'est attendu» à ces cérémonies de jeudi, a rappelé le préfet, soulignant que les familles ne souhaitaient pas que «leur douleur soit filmée».

Seulement 80 proches pourront se rendre à pied sur le lieu de la catastrophe à 1.500 mètres d'altitude, encadrés par des pompiers et des guides de haute montagne bénévoles. Le convoyage en minibus de l'ensemble des invités initialement prévu ne pourra finalement se faire en raison des dégradations du chemin forestier occasionné par le mauvais temps, a expliqué le préfet.

M. Guérin a précisé que la Lufthansa avait indiqué que «la famille (du copilote) Andreas Lubitz ne serait pas présente». Ce dernier, qui souffrait de graves troubles psychologiques, avait volontairement précipité l'appareil au sol le 24 mars 2015.

Le crash de l'avion de la Germanwings avait provoqué la mort de 150 personnes, 144 passagers et six membres d'équipage --dont le copilote allemand. Les victimes étaient originaires de 19 pays, l'Allemagne et l'Espagne étant les plus touchés avec respectivement 72 et 50 morts. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!