Chavannes-près-Renens (VD): «Gëzim n'a jamais eu de problème avec personne»
Actualisé

Chavannes-près-Renens (VD)«Gëzim n'a jamais eu de problème avec personne»

On en sait plus sur le père qui a été abattu en plein jour dans le garage-box qu'il louait. Un homme croyant et travailleur. La police, elle, est sur une piste dans le milieu des Albanais du Kosovo.

par
frb

Deux jours après la macabre découverte de son corps criblé de balles dans le garage-box qu'il louait, la famille de Gëzim a accepté de raconter son parcours à «24 heures».

«Quand nous avons appris la nouvelle, nous sommes tombés des nues», explique la belle-soeur de Gëzim. L'homme, décrit comme un joyeux drille, n'aurait «jamais eu de problème avec qui que ce soit», selon sa famille. Il n'était d'ailleurs pas connu des services de police. «Nous espérons que les forces de l'ordre nous amèneront des réponses», ajoute dignement le père de la victime.

Un père de famille travailleur

Marié depuis douze ans, Gëzim était papa de trois enfants de 7 ans, 5 ans et 1 an. «Les grands sont dans le brouillard, ils ne comprennent pas vraiment ce qui arrive», note sa belle-soeur, la gorge nouée. Leur papa travaillait comme Securitas chez Nestlé depuis quatre ans. «Il envisageait de passer son brevet fédéral», souligne-t-elle. Amateur de ski, Gëzim était aussi un fervent croyant. Il se rendait les vendredis au centre islamique de Chavannes-près-Renens aussi souvent que son travail le lui permettait. Il sera enterré dans son pays d'origine, le Kosovo. «Son corps nous a été rendu, explique sa famille. A présent, nous préparons ses funérailles.»

La police sur la piste des Albanais du Kosovo

"Nous avons plusieurs pistes sérieuses, notamment dans le milieu des Albanais du Kosovo, déclarait mercredi Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale vaudoise. De nombreuses auditions ont déjà été effectuées." Les recherches se poursuivent.

Ton opinion