26.08.2020 à 16:40

CyclismeGiacomo Nizzolo s’offre le titre européen

L’Italien a remporté l’épreuve sur route au sprint devant Arnaud Demare et Pascal Ackermann.

Nizzolo finit d’un rien devant Demarre et Ackermann.

Nizzolo finit d’un rien devant Demarre et Ackermann.

L’Italien Giacomo Nizzolo a été sacré champion d’Europe de cyclisme en s’imposant d’un souffle au sprint devant le Français Arnaud Démare et l’Allemand Pascal Ackermann mercredi à Plouay (France).

C’est la deuxième victoire en quatre jours de Nizzolo, champion d’Italie dimanche, et le troisième titre d’affilée pour son pays dans cette épreuve, après Matteo Trentin (2018) et Elia Viviani (2019).

Un raid de van der Poel

Le Néerlandais Mathieu van der Poel, sacré champion des Pays-Bas dimanche après un raid en solitaire de plus de 40 km, s’est encore montré très costaud mais le petit-fils de Raymond Poulidor s’est retrouvé enfermé dans le sprint final et a terminé au pied du podium.

Sous un soleil parfois voilé, les coéquipiers de Nizzolo et Démare ont contrôlé la course, disputée sur 13 tours de circuit pour un total de 117,45 km et marquée par plusieurs échappées inoffensives et des attaques à répétition en tête du peloton.

Grosse chute

Si le Polonais Pawel Bernas a passé la majeure partie du temps devant, au sein de deux échappées successives sur plus d’une centaine de kilomètres, la course a surtout été animée par les tentatives de Van der Poel de fausser compagnie au peloton à 50, puis 30, puis 25 km. Mais elles ont été systématiquement contrées, en particulier par Trentin, qui n’a quasi jamais lâché la roue du Néerlandais.

La partie a été plus dure pour les Belges et les Norvégiens, qui ont perdu leurs sprinteurs Jasper Philipsen et Alexander Kristoff dans une grosse chute au niveau de la ligne d’arrivée à cinq tours de la fin, tandis que les Allemands, distancés par un peloton de tête lancé à une allure soutenue, ont laissé Ackermann seul pour le sprint.

Deuxième titre

Âgé de 31 ans, Giacomo Nizzolo, vainqueur du classement par points du Giro en 2015 et 2016 et sacré dimanche champion d’Italie pour la deuxième fois de sa carrière, n’aura pas le temps de célébrer ses titres puisqu’il est attendu à Nice pour prendre le départ du Tour de France samedi au sein de l’équipe sud-africaine NTT.

Albasini onzième

Côté Suisses, le mieux classé sur les routes du Morbihan a été le Vaudois Michael Albasini qui a terminé onzième, dans le même temps que le vainqueur. Tout comme le Lucernois Roland Thalmann, 22e.

Suivent le Bernois Joel Suter, 50e à 0’10, le Thurgovien Claudio Imhof, 58e à 3’27, le Zurichois Johan Jacobs, 59e dans le même temps qu’Imhof, le Zurichois Fabian Lienhard, 82e à 8’25 et le Saint-gallois Tom Bohli, 95e sur 100, à 9’37 de Nizzolo.

Balsamo championne

Chez les dames, c’est l’Italienne Elisa Balsamo qui s’est imposée en 2 h 15’27. Elle a devancé la Néerlandaise Lonneke Uneken et la Danoise Emma Cecilie Norsgaard Jörgensen.

Les Suissesses ont terminé plus loin. La Bernoise réalise la meilleure performance helvète avec sa 18e place, dans le même temps que la gagnante. Derrière, la Vaudoise Léna Mettraux a terminé 47e à 2’38 et Lara Krähemann 57e sur 62 arrivées, à 4’58. La Zurichoise Noemi Rüegg a, elle, abandonné.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
9 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

ecureuil

26.08.2020 à 20:26

Elle a un nom la Bernoise?

Foutard

26.08.2020 à 19:58

Tous des drogués,vous dis-je

André

26.08.2020 à 19:58

Nuzzol? Encore lui? Il court en plus du foot! Chapeau l'artiste.