Elections: Gibraltar: des législatives avant le Brexit
Publié

ElectionsGibraltar: des législatives avant le Brexit

Le territoire britannique de Gibraltar tiendra des élections législatives le 17 octobre, en amont du Brexit prévu le 31 octobre.

1 / 150
La large victoire promise au Premier ministre conservateur britannique Boris Johnson aux législatives lui laisse les coudées franches pour définir quel type de Brexit il compte mettre en oeuvre, en restant plus ou moins proche de l'UE. (Vendredi 13 décembre 2019)

La large victoire promise au Premier ministre conservateur britannique Boris Johnson aux législatives lui laisse les coudées franches pour définir quel type de Brexit il compte mettre en oeuvre, en restant plus ou moins proche de l'UE. (Vendredi 13 décembre 2019)

AFP
Une diplomate britannique chargée du Brexit à l'ambassade de Washington a démissionné, fatiguée des «demi-vérités». (Vendredi 6 décembre 2019)

Une diplomate britannique chargée du Brexit à l'ambassade de Washington a démissionné, fatiguée des «demi-vérités». (Vendredi 6 décembre 2019)

AFP
Le débat télévisé de vendredi était le dernier avant les législatives anticipées de jeudi. En toile de fond, le Brexit était présent. (6 décembre 2019)

Le débat télévisé de vendredi était le dernier avant les législatives anticipées de jeudi. En toile de fond, le Brexit était présent. (6 décembre 2019)

AFP

Le chef du gouvernement de Gibraltar a dissous lundi le Parlement et convoqué des élections pour le 17 octobre, afin de préparer ce petit territoire britannique au Brexit prévu le 31 octobre. En 2016, Gibraltar avait voté à une immense majorité en faveur du maintien du Royaume-Uni dans l'UE.

«Gibraltar aura besoin d'une direction stable et forte en vue du Brexit, en particulier s'il y a aussi une élection au Royaume-Uni et une en Espagne», pays bloqué politiquement depuis près de cinq mois, a déclaré Fabian Picardo, qui avait été élu pour un deuxième mandat en 2015.

Les élections du Parlement local de 17 sièges, qui se tiennent tous les quatre ans, devaient avoir lieu avant la fin de l'année. Aucune date n'avait encore été fixée.

«Nous ne voulons pas quitter l'UE, mais si nous la quittons, et peu importe la façon dont nous la quittons, nous sommes prêts», a assuré Fabian Picardo, dont le parti travailliste-socialiste gouverne en coalition avec le parti libéral depuis 2011.

Contrôles à la frontière

En cas de sortie du Royaume-Uni sans accord, Gibraltar, qui compte environ 30'000 habitants, pourrait fortement souffrir du rétablissement de contrôles douaniers à la frontière avec l'Espagne. Grâce à sa fiscalité avantageuse, Gibraltar jouit d'une économie florissante, notamment portée par les compagnies de jeux d'argent et de paris en ligne.

La date des élections à Gibraltar coïncidera avec le début d'un sommet de deux jours à Bruxelles, qui pourrait être la dernière chance de finaliser un nouvel accord entre l'UE et Londres avant la date du Brexit fixée au 31 octobre.

Territoire de 6,2 km2 à l'extrémité sud de la péninsule Ibérique, que l'Espagne a cédé en 1713 à la couronne britannique, Gibraltar est revendiqué depuis longtemps par Madrid. La colonie britannique veut, elle, rester dans le giron de Londres. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion