Actualisé 27.01.2011 à 19:10

Des milliards en jeu

Gigantesque fraude fiscale chez Ikea?

La chaîne de tv suédoise SVT a affirmé dans un reportage que le fondateur d'Ikea Ingvar Kamprad a privé l'État suédois de milliards d'impôts par le biais d'une fondation secrète au Liechtenstein.

de
whr/mac
Ingvar Kamprad a-t-il fraudé le fisc? C'est ce qu'insinue le documentaire de la tv suédoise.

Ingvar Kamprad a-t-il fraudé le fisc? C'est ce qu'insinue le documentaire de la tv suédoise.

Ingvar Kamprad aurait fondé dans le plus grand secret une fondation du nom de Interogo «dans un des paradis fiscaux les plus connus au monde, le Liechtenstein» rapporte le site allemand «Welt Online» reprenant une information de la tv suédoise «SVT». Le patron d'IKEA n'aurait pas seulement fraudé le fisc à hauteur de plusieurs milliards, mais aussi dans le but de continuer à contrôler la célèbre enseigne bleu et jaune. Interogo aurait été fondée il y a 20 ans et percevrait sur chaque vente 3 pour-cents du chiffre d'affaires exemptés d'impôt. Le reportage de «SVT» évoque un montant de plus de 100 milliards de dollars que contrôlerait la fondation.

Toujours selon «Welt Online», la fondation Interogo au capital de 11 milliards d'euros aurait réparti les milliards gagnés sur des comptes aux Pays-Bas, en Belgique, au luxembourg, en Suisse, dans les Îles Vierges et à Chypre, «afin de ne pas payer d'impôts».

Ingvar Kamprad vit en Suisse depuis 1976 car il ne souhaitait pas payer les impôts élevés dans son pays natal, rapporte encore «Welt Online». Kamprad a confirmé que sa famille contrôlait bien la fondation Interogo au Liechtenstein, mais prétend que sa famille n'exerce aucun pouvoir sur Ikea.

Dans un courriel adressé à l'agence de presse suédoise «TT», Kamprad a assuré qu'Ikea respectait les lois et payait ses impôts. Il a par contre toujours considéré les impôts comme des coûts et pour cette raison la «structure d'optimisation» mise en place a donné à Ikéa «la possibilité et la flexibilité d'utiliser notre capital qui a déjà été imposé sur le marché, sans avoir à subir le joug d'une double taxation», précise-t-il encore.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!