Genève - Lausanne: Giratoire de la Maladière: le plus dangereux du pays

Actualisé

Genève - LausanneGiratoire de la Maladière: le plus dangereux du pays

Le rond-point de la route de Meyrin est le plus accidentogène du canton de Genève. Ses spécificités seraient en cause. A Lausanne, on trouve l'intersection la plus dangereuse du pays.

par
xfz/leo
La présence de feux est l'une des spécificités du giratoire de la route de Meyrin.

La présence de feux est l'une des spécificités du giratoire de la route de Meyrin.

Google

Selon les chiffres de l'Office fédéral des routes, les deux giratoires les plus accidentogènes de Suisse se trouvent à Lausanne. Entre 2011 et 2017, la police est intervenue à la Maladière, qui occupe la première place de ce classement peu glorieux, à 117 reprises. Et sur la deuxième marche du podium figure celui de Malley-Provence, avec 66 accidents pour la même période. Il faut toutefois relever qu'il s'agit là uniquement du nombre d'accidents recensés par les statistiques policières. Les petits accrochages qui se règlent «à l'amiable» ne sont ainsi pas pris en compte, souligne «24 heures».

Deux raisons principales expliquent le nombre d'accidents qui se produisent à la Maladière: il est fréquenté en moyenne par 40'000 véhicules par jour; et son imposant diamètre de 148 mètres, et ses deux pistes, poussent certains conducteurs à rouler trop vite.

Un giratoire, un feu rouge, un tram et c'est l'accident

Un bilan de 49 accidents entre 2011 et 2017. C'est ce qu'affiche le giratoire situé à l'intersection entre la route de Meyrin et celle du Mandement. Il est celui qui comptabilise le plus d'accidents au bout du lac, devant celui situé au carrefour de la route des Jeunes et de l'avenue Vibert (43 chocs), indiquent la «Tribune de Genève» et «24 heures». Sa configuration est plutôt rare: deux voies de circulation et des feux de signalisation pour permettre, au milieu, le passage du tram. La majorité des heurts avec blessés (quatorze dont quatre graves) est due au non-respect du feu rouge.

Dans le canton, le nombre d'accidents dans les ronds-points est stable avec quelque 120 cas par an. Les causes les plus fréquentes sont le non-respect de la priorité et l'inattention. En Suisse romande, la palme du giratoire le plus dangereux revient à celui de la Maladière, à Lausanne, avec 117 accidents entre 2011 et 2017.

Ton opinion