Actualisé 04.08.2009 à 10:30

1er semestreGivaudan améliore légèrement ses résultats

Le producteur genevois de parfums et arômes Givaudan a pu légèrement améliorer ses résultats au 1er semestre, malgré un repli des ventes. Au final son bénéfice net est ressorti à 95 millions de francs, contre 94 millions un an plus tôt.

Le résultat d'exploitation a augmenté à 245 millions de francs, contre 238 au 1er semestre 2008, a indiqué mardi le plus grand spécialiste mondial des parfums et arômes naturels et artificiels. Hors impact de la vente du site de la division Arômes de Saint-Louis aux Etats-Unis son chiffre d'affaires a par contre légèrement reculé, de 0,6% à 1,996 milliard de francs.

La division Parfumerie a enregistré durant la période sous revue un chiffre d'affaires de 899 millions de francs, en baisse par rapport au 1er semestre 2008 de 6,6% (-2,3% en monnaies locales). Le chiffre d'affaires s'est amélioré au 2e trimestre par rapport au premier, note le groupe genevois.

La division Arômes a pour sa part réalisé un chiffre d'affaires de 1,097 milliard de francs, en baisse de 3,2% (mais en hausse de 0,2% en monnaies locales).

Par région, les ventes de Givaudan ont connu des progressions sensibles en Amérique latine et dans la zone Asie-Pacifique. En Europe et en Amérique du Nord par contre, elles ont faiblement décru, en raison de la baisse de la consommation et du déstockage, explique Givaudan.

Dette réduite

Grâce notamment à une émission d'actions qui lui a permis de lever 420 millions de francs et à une réduction de plus de moitié des investissements, à 43 millions de francs, Givaudan a pu réduire sa dette nette. A la fin juin, elle se montait à 2,45 milliards de francs contre encore 3,18 milliards à fin décembre.

Givaudan ajoute qu'en juillet il a utilisé l'intégralité du produit de son émission de titres pour réduire le prêt syndiqué contracté auprès de banques en 2006 lors de l'acquisition pour 2,8 milliards de francs du néerlandais Quest International, filiale du britannique Imperial Chemical Industries (ICI). Des coûts d'intégration d'activités de Quest à hauteur de 37 millions ont été portés au compte du semestre sous revue.

Bon accueil en bourse

Pour l'ensemble de l'exercice, Givaudan table sur une croissance supérieure à celle du marché, sans donner de chiffres, à la faveur notamment de nouveaux contrats. Avec l'intégration progressive de Quest le groupe se dit en bonne voie d'atteindre l'objectif annoncé de 200 millions de francs d'économies, et pense pouvoir retrouver dès 2010 le niveau de marge opérationnelle dégagé avant l'opération.

La Bourse suisse a bien accueilli les chiffres présentés mardi. Vers 09h45, l'action Givaudan gagnait 1,7% à 741,50 francs, dans un marché SLI en repli de 0,26%.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!