Gökhan Inler, le Turc qui veut gagner avec la Suisse
Actualisé

Gökhan Inler, le Turc qui veut gagner avec la Suisse

A contrario de Kuzmanovic, Petric ou Rakitic, Inler a décidé de défendre les couleurs de sa patrie d'adoption.

Pour le natif d'Olten, la rencontre de mercredi soir contre la Turquie (20 h 45 à Bâle) sera bien entendu un peu particulière. Avant de jouer pour la Suisse, l'actuel sociétaire du club italien d'Udinese (Serie A) avait défendu les couleurs turques lors d'une rencontre avec les M21, face à l'Ecosse. «Après ce match, Köbi Kuhn m'a appelé, raconte-t-il. Il m'a dit qu'il comptait sur moi pour le futur. Il a réussi à me convaincre. Je ne regrette pas mon choix. Je veux défendre les couleurs du pays qui m'a permis de bien m'intégrer.»

International suisse depuis le 2 septembre 2006, le Soleurois a connu une fulgurante ascension après une période de doute. «Après une saison passée chez les M21 du FC Bâle, je n'ai pas réussi à m'imposer au sein d'une première équipe, qui disputait alors la Ligue des champions», regrette-t-il.

Un passage à Aarau et surtout un téléphone de Lucien Favre changeront sa vie. En dix-huit mois, il remporte deux titres de champion de Suisse avec le FC Zurich, puis part à l'Udinese, l'été dernier. Son talent saute rapidement aux yeux des connaisseurs. Acheté pour une bouchée de pain, le Suisse vaut désormais entre 10 et 15 millions. Lors de la saison écoulée, il a même été élu 2e meilleur étranger débutant du Calcio. Une référence. Véritable idole au stade Friuli, Inler possède même un club de supporters à son nom.

David Cherix, Feusisberg

Des valeurs culturelles présentes

De la Turquie, Gökhan Inler a notamment conservé un très fort attachement à sa famille et à sa religion. Musulman, l’homme ne fume pas et ne boit pas d’alcool. Pas très expansif, voire carrément trop introverti, le milieu de terrain de bientôt 24 ans est un vrai stakhanoviste. «Pour atteindre un certain niveau dans le football, il faut travailler et encore travailler», martèle-t-il à chaque interview. Et jusqu’à présent sa stratégie a été plutôt gagnante!

Ton opinion