Affaire Kadhafi: Göldi bientôt libéré, selon un responsable libyen
Actualisé

Affaire KadhafiGöldi bientôt libéré, selon un responsable libyen

L'homme d'affaires suisse Max Göldi, au centre de la crise diplomatique entre Berne et Tripoli, sera «très bientôt» libéré de sa prison libyenne.

C'est ce qu'a déclaré vendredi un haut responsable libyen qui a requis l'anonymat.

«Göldi va être libéré très bientôt», a dit le responsable libyen vendredi à Reuters, sans fournir de précision.

Selon certaines informations, l'Espagne, qui préside actuellement l'Union européenne, a décidé d'envoyer samedi en Libye son ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, pour trouver un accord définitif à ce différend.

Il est probable que M. Moratinos se rendra samedi à Syrte, où le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi accueille une réunion de la Ligue arabe.

Les relations entre la Libye et la Suisse ont connu de vives tensions après la brève détention en juillet 2008 de Hannibal Kadhafi, un des fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, pour des accusations, abandonnées par la suite, de mauvais traitements sur des domestiques dans un hôtel genevois.

Même si Tripoli a démenti tout lien entre les deux affaires, deux entrepreneurs suisses en Libye, Rachid Hamdani et Max Göldi, ont été poursuivis peu après pour infraction à la législation sur l'immigration.

Rachid Hamdani a été libéré à la fin février, mais Max Göldi purge une peine de quatre mois de détention dans une prison de Tripoli.

(ats)

Ton opinion