Basket - NBA: Golden State proche du record des Bulls
Actualisé

Basket - NBAGolden State proche du record des Bulls

Les Warriors sont à une victoire d'égaler les 72 matches invaincus lors de la saison 1995/6 qu'avaient réalisé l'équipe de Michael Jordan.

Golden State a rendez-vous avec l'histoire dimanche, dans la salle de son plus grand rival cette saison, San Antonio. En cas de victoire, les Warriors égaleront l'incroyable record des Chicago Bulls de Michael Jordan, vainqueurs de 72 matches en 1995/96.

Le champion en titre qui a perdu de sa superbe ces dernières semaines, comme l'ont montré ses défaites à domicile face à Boston et Minnesota, a arraché dans la douleur sa 71e victoire de la saison sur le parquet de Memphis (100-99) samedi.

Distancée encore de dix points à six minutes de la sirène (90-80), la franchise d'Oakland a assommé les Grizzlies dans les deux dernières minutes grâce à Draymond Green, déchaîné en défense et auteur du panier de la victoire.

«Je me fous de ce record»

Depuis quelques semaines déjà, Steve Kerr, le coach des Warriors, est pris au piège de ce fameux record. Il sent que certains cadres de son équipe auraient besoin de souffler un peu avant les play-off qui débutent dans une semaine, mais ses joueurs ne veulent pas lâcher le morceau si près du but.

«Personnellement, je me fous de ce record, mon but est qu'on aborde les play-off en étant frais, c'est pour cela que je limite la présence des joueurs sur le parquet à 33-35 minutes», a concédé Kerr, qui était l'un des coéquipiers de Michael Jordan dans les Chicago Bulls de 1995/96. S'ils veulent battre le record des Bulls, Stephen Curry et ses coéquipiers doivent remporter leurs deux derniers matches, dimanche à San Antonio et mercredi à domicile face à Memphis.

Dernières places en play-off

A côté de cette course au record, c'est la lutte pour les dernières places en play-off qui passionne les amateurs de NBA. Grâce à la défaite d'Utah contre les Clippers vendredi (102-99), Clint Capela et Houston (38/41) peuvent encore rêver arracher au Jazz (39/40) le huitième et dernier billet à l'Ouest. Etant entendu que la septième place ne devrait pas échapper à Dallas (41/38).

Utah doit aller jouer à Denver, recevra ensuite Dallas et terminera au Staple Center contre les Lakers à l'occasion du dernier match de la carrière de Kobe Bryant. Les Rockets de Capela, quant à eux, accueilleront ces mêmes Lakers, iront défier Minnesota à Minneapolis et finiront à domicile contre Sacramento.

Il ne reste plus qu'une seule place en play-off à l'Est, et elle se jouera entre les Chicago Bulls (40/40), vainqueurs 105-102 de Cleveland, et Indiana (42/37). Les Pacers, qui ont été battus 111-98 à Toronto vendredi, n'ont plus besoin que d'une victoire lors de leurs trois derniers matches pour rejoindre, notamment, Detroit. Car les Pistons se sont qualifiés vendredi pour leurs premiers play-off depuis 2009, grâce à leur succès 112-99 contre Washington.

A noter encore la victoire pour Thabo Sefolosha (1 point/4 rebonds en 30 minutes) et Atlanta contre Boston (118-107). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion