Actualisé 09.02.2019 à 18:06

TennisGolubic offre une journée parfaite à la Suisse

Toujours aussi à l'aise en Fed Cup, Viktorija Golubic a renversé Camila Giorgi (6-4 2-6 6-4). La Suisse mène 2-0 face à l'Italie.

de
Mathieu Aeschmann, Bienne
La joie des Suissesses après ce samedi parfait à Bienne.

La joie des Suissesses après ce samedi parfait à Bienne.

Keystone

Est-ce l'indoor, la présence d'Heinz Günthardt, la dynamique de groupe, toujours est-il que Viktorija Golubic s'impose toujours plus comme une formidable joueuse de Fed Cup. Préférée à la surprise générale à Timea Bacsinszky, la Zurichoise a totalement justifié sa sélection en remportant un match de grande qualité face à Camila Giorgi, pourtant classée 73 places devant elle à la WTA (28e à 101e). Grâce à cette victoire de prestige, la Suisse partira dimanche dans une position idéale: elle mène deux à zéro face à l'Italie.

À quoi pense Camila Giorgi quand elle joue au tennis? Frappeuse obsessionnelle, l'Italienne semble incapable d'envisager un «plan B». Refermée sur elle-même, elle jette parfois des regards apeurés vers son père – installé en civil loin du clan italien – comme si la délivrance pouvait venir de l'extérieur. Face à ce recours illusoire, elle frappe encore plus fort. Et quand tout va bien, son adversaire ne peut que constater les dégâts. Par contre, au moindre grain de sable, la mécanique se grippe et rien ne va plus.

Tout le mérite de Viktorija Golubic tient dans ce grain de sable qu'elle a su intelligemment «jeter de l'autre côté du filet». En s'accrochant d'abord mentalement (elle était menée 1-4 au premier set) puis en imposant son tennis varié et offensif, la Zurichoise a réussi à absorber la vitesse des balles de l'Italienne pour ensuite la faire déjouer. Quand Giorgi frappait en surrégime et en réussite, il n'y avait rien à faire (deuxième manche). Mais dès qu'elle relâchait un peu l'étreinte, «Viki» imposait sa science du jeu et sa constance pour prendre les devants.

Après avoir sauvé deux balles d'égalisation à 5-5 dans la manche décisive grâce à deux belles premières balles, Viktorija Golubic pouvait lever les bras. Trois ans après son récital contre les Tchèques à Lucerne (succès contre Pliskova et Strycova), «Viki» démontrait une fois de plus à quel point elle est une vraie joueuse de Fed Cup. Après le succès tranquille de Belinda Bencic plus tôt face à Sara Errani, la Suisse bouclait ainsi une première journée parfaite. Il ne lui faudra qu'un petit point dimanche pour sécuriser sa place en barrage pour la promotion.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!