Publié

Etats-UnisGoogle aspire à devenir une vraie place de marché

En fonction des requêtes, le moteur de recherche proposera des produits directement à l'achat.

par
laf

Les détaillants américains ont désormais accès à une nouvelle forme de promotion pour leurs produits. Ils peuvent les enregistrer et les vendre sur Google Shopping et Express, ainsi que sur les services liés à Google Assistant, son robot conversationnel, sous mode écrit et vocal. A la question: «Où puis-je trouver tel produit», le système en propose l'achat immédiat.

En échange de ce référencement et du renvoi aux différents programmes de fidélisation de ses partenaires, le géant de la pub prélève sur chaque transaction une commission, dont les modalités n'ont pas filtré.

Les détaillants se voient offrir une meilleure chance d'influencer les décisions d'achat des acheteurs et de les détourner d'Amazon, ennemi No 1 de Google dans le cybercommerce. «Nous avons adopté une approche fondamentalement différente de celle d'Amazon parce que nous nous considérons comme un facilitateur du commerce de détail», s'est vanté Daniel Alegre, un responsable de Google auprès de l'agence Reuters.

Réservé jusqu'ici aux leaders de la distribution comme Target et Walmart, le programme sera ouvert aux commerces américains de toutes les tailles.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!