Web: Google booste les affaires du gérant des sites en .xyz
Actualisé

WebGoogle booste les affaires du gérant des sites en .xyz

La décision de Google de choisir une adresse en .xyz pour le site de sa nouvelle holding Alphabet a profité à l'exploitant de ces extensions.

par
man

Daniel Negari, 29 ans, est ravi de la récente annonce faite par Google de créer une nouvelle holding baptisée Alphabet. Depuis que le géant du web a choisi d'adopter une adresse en .xyz pour le site web de sa future maison-mère (abc.xyz), le fondateur de la petite société américaine XYZ.com a vu ses affaires augmenter. L'homme avait en effet payé 185'000 dollars (plus de 180'500 fr.) à l'ICANN, le régulateur mondial d'internet, pour gérer le suffixe .xyz. Alors qu'elle n'enregistrait jusqu'ici que 3000 noms de domaine par jour, son entreprise a vu ce nombre se multiplier par dix la semaine dernière, rapporte Reuters.

Daniel Negari a d'ailleurs été le premier étonné du choix de Google de se rabattre sur une adresse en .xyz, le nom de domaine alphabet.com appartenant au constructeur allemand BMW. «Je suis allé voir mon équipe et je leur ai dit que c'était la chose la plus énorme qui pouvait jamais nous arriver. J'ai relu le message tellement c'était surréaliste», a-t-il raconté à l'agence de presse.

Malgré les offres de rachat reçues ces derniers jours, le jeune patron assure que sa société n'est pas à vendre. «Je crois que j'ai été placé sur Terre pour construire .xyz et pour l'amener sur le marché. Mon oeuvre est loin d'être achevée.»

A la suite de l'annonce de Google, le 10 août dernier, le nom de domaine de la nouvelle holding n'a pas manqué d'être détourné sur le web. Ainsi, il suffit de se rendre à l'adresse abc.wtf ou encore abc.fail pour être redirigé vers le site du moteur de recherche Bing du concurrent Microsoft. Ce dernier a d'ailleurs démenti être à l'origine de la plaisanterie.

Ton opinion