16.06.2018 à 19:28

Navigation GPSGoogle Maps pourrait bientôt afficher les radars

L'app de géolocalisation et de navigation risque de s'inspirer de l'app collaborative Waze, aussi propriété de Google.

de
man
Le service de cartographie en ligne Google Maps a été lancé en 2004.

Le service de cartographie en ligne Google Maps a été lancé en 2004.

Keystone/AP/Patrick Semansky

L'app Google Maps pourrait bientôt prendre des allures de Waze, autre service de navigation GPS appartenant à Google. En se penchant sur les lignes de code de la nouvelle version de la populaire app de cartographie du géant californien, Android Police a déniché des indices de possibles nouvelles fonctions. Le site spécialisé a repéré les termes «Crash», «Speed trap» et «Speed Camera» dans le menu «Ajouter un rapport», indiquant que le service pourrait bientôt implémenter la possibilité de signaler un accident ou un radar.

Ces nouvelles fonctions visent à rendre Google Maps plus collaboratif, à l'instar de l'app Waze. Cette dernière s'appuie sur les signalements de sa communauté d'automobilistes pour afficher des infos routières, des bouchons, des travaux, des accidents ou encore des radars sur la carte.

Gare par contre à utiliser ces outils. En Suisse, signaler un contrôle radar via un service de messagerie instantanée est autorisé à titre privé. Dès lors que l'avertissement est réputé public, il peut être puni par la loi. Dans une récente affaire, un Saint-Gallois avait écopé d'une amende de 850 fr. pour avoir signalé un radar dans un groupe WhatsApp fermé de 200 personnes. Le Ministère public saint-gallois avait estimé que la limite entre privé et public se situe dès qu'un groupe dépasse 30 personnes. La police zurichoise, elle, la fixe à 50 personnes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!