Cartographie sur mobile: Google Maps pourrait ne pas être validée sur iOS

Actualisé

Cartographie sur mobileGoogle Maps pourrait ne pas être validée sur iOS

La nouvelle version de l'application de cartographie du géant du web n'a pas la garantie de pouvoir signer son retour sur l'iPhone et l'iPad.

par
man
L'application Plans d'Apple n'a pas fait l'unanimité auprès des utilisateurs d'iOS 6.

L'application Plans d'Apple n'a pas fait l'unanimité auprès des utilisateurs d'iOS 6.

Remplacée par une application maison sur le dernier système d'exploitation mobile d'Apple iOS 6, l'application de cartographie Maps de Google tente de faire son retour sur l'iPhone et l'iPad. Mais cette réapparition pourrait être difficile voire tout simplement impossible, selon un article du journal britannique «The Guardian». Ce dernier explique que Google travaille effectivement au développement d'une nouvelle application Maps qui sera prête en décembre, mais que des sources internes chez Google «ne sont 'pas optimistes' quant à la validation de la part d'Apple d'une application Google Maps». Le fait que la firme de Cupertino approuve l'application est même décrit comme «un évènement improbable».

Un point de vue qui n'est pas partagé par nos confrères de Cnet.com. Le site parle d'une crainte propre à n'importe quel développeur qui essaie de publier une application sur l'App Store et qui se heurte au système de validation stricte d'Apple. Le site fait remarquer que dans ses excuses, provoquées par le fiasco de la nouvelle application Plans d'Apple, Tim Cook patron de la firme en personne, avait conseillé d'utiliser les applications de cartographie des concurrents, dont Google Maps. D'autant qu'un rejet pur et simple de Google Maps provoquerait un tollé général et que les autorités compétentes pourrait venir se mêler de l'affaire comme elles l'avaient fait avec l'application Google Voice.

«Nous croyons que les cartes de Google Maps sont les plus complètes, précises et faciles à utiliser au monde. Notre objectif est de rendre Google Maps disponible pour tous ceux qui veulent l'utiliser, indépendamment de l'appareil, du navigateur ou du système d'exploitation», a entre-temps commenté un porte-parole de Google sur le site VentureBeat.

Ton opinion