«Street View»: Google n'a pas effacé toutes les données

Actualisé

«Street View»Google n'a pas effacé toutes les données

Le groupe américain vient d'indiquer qu'il n'avait pas effacé toutes les informations personnelles collectées «par erreur» par son service de cartographie Street View.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés française (Cnil), qui a révélé cette information, «demande à examiner (ces) données conservées par Google», selon un communiqué publié sur son site. Elle rappelle que des contrôles opérés en 2009 et en 2010 avaient permis de constater que les véhicules de Google consacrés à son service Street View collectaient des données (identifiants, mots de passe, échanges de courriels ...) sur les réseaux wi-fi, à l'insu des personnes concernées.

Ces «manquements» avaient conduit la Cnil à prononcer en mars 2011 à l'encontre de Google une amende record de 100'000 euros. A la suite de cette décision, et ayant reconnu avoir collecté des données «par erreur», la société Google avait fait savoir en juin 2011 à la Cnil qu'elle «procédait à la destruction des données collectées illégalement», rappelle la commission.

Toutefois, ajoute-t-elle, «par un courrier du 27 juillet 2012, Google a averti la Cnil et d'autres autorités européennes de protection des données qu'elle était toujours en possession d'une partie des données de contenu collectées par les voitures Street View». «Comme son homologue britannique», la Cnil dit avoir demandé à Google «de mettre à sa disposition les données en question et de les conserver de manière sécurisée le temps de pouvoir mener toutes les investigations nécessaires». (afp)

Ton opinion