Logiciel: Google organise un match d'intelligences artificielles
Actualisé

LogicielGoogle organise un match d'intelligences artificielles

DeepMind, filiale du géant du web, a testé l'agressivité de robots contraints de s'affronter.

par
man
Demis Hassabis, cofondateur de DeepMind.

Demis Hassabis, cofondateur de DeepMind.

Keystone/Tobias Hase

Que se passe-t-il quand les intérêts de deux intelligences artificielles (IA) entrent en compétition? C'est la question à laquelle DeepMind, filiale de Google, a voulu répondre, via des jeux vidéo ad hoc. Le but: vérifier si elles privilégient l'affrontement ou la coopération.

Baptisé «Gathering», le premier jeu consistait à collecter des pommes apparaissant au centre de l'écran. Chaque robot disposait d'un rayon laser permettant de paralyser l'adversaire de manière temporaire. «Lorsqu'il y a suffisamment de pommes, les deux IA se comportent de manière pacifique et collectent autant de pommes que possible, expliquent les ingénieurs dans une note de blog. Mais lorsque le nombre de pommes est réduit, les IA apprennent qu'il peut être mieux d'attaquer l'autre joueur pour se donner plus de temps pour récupérer plus de pommes.» Par ailleurs, selon le niveau de l'IA, elle peut privilégier d'emblée l'attaque.

Dans le second jeu, baptisé «Wolfpack» (meute de loups, en français), les deux IA devaient chasser et capturer une proie dans un parcours jonché d'obstacles. Les points étaient attribués au nombre de loups situés près de la cible lors de sa capture. Dans cette situation, plus les IA sont performantes, plus elles privilégient l'alliance entre joueurs.

En conclusion, les chercheurs ont constaté que le comportement des IA peut être influencé par les règles qui leur sont imposées dès le départ. Si elles récompensent les réactions agressives, elles seront adoptées à la place de la collaboration.

Ton opinion