Jeux olympiques: Goran Bezina sur la touche
Actualisé

Jeux olympiquesGoran Bezina sur la touche

Le capitaine de Genève-Servette a été recalé par Sean Simpson au moment d'établir sa liste pour les JO de Sotchi. Trois Aigles seront tout de même présents.

par
Grégory Beaud
Goran Bezina a disputé les JO à Turin, en 2006.

Goran Bezina a disputé les JO à Turin, en 2006.

Depuis ses premières apparitions au Championnat du monde, en 2001, Goran Bezina semblait inamovible au sein de l'équipe de Suisse. Des blessures (JO 2010 et Mondial 2013) l'avaient fait manquer des événement majeurs. Jamais un choix de l'entraîneur. Pourtant le sélectionneur national a pris la décision de se passer du défenseur aux 177 sélections. Pour l'heure, et sauf changement de dernière minute dû à une blessure, il n'est «que» remplaçant. «J'ai passé mon dimanche de 13 h à 21 h à avertir les joueurs concernés, a précisé le technicien. Ça n'a pas été un choix facile.»

Du côté des Vernets, l'heure pouvait néanmoins être à la célébration, hier. L'absence de Bezina a été compensée par les sélections de Tobias Stephan, Denis Hollenstein et Kevin Romy. «Vous savez quoi? J'ai comme un sentiment que Goran sera de la partie, a remarqué Chris McSorley. Il reste un mois. Beaucoup de choses peuvent arriver.»

Avant cet épilogue négatif, l'homme fort de Servette a vainement tenté de convaincre Sean Simpson de sélectionneur son fer de lance. «Comme pour chaque entraîneur, il m'a appelé et je lui ai fait part de mon sentiment. Mais je respecte ses choix.»

D'ici au tournoi olympique, qui débutera le 14 février par un alléchant Suisse-Suède – revanche de la dernière finale du Mondial –, Sean Simpson pourra puiser dans sa liste de réservistes en cas de blessure. Ainsi Julien Sprunger, Thibaut Monnet, Andrei Bykov ou Sven Bärtschi peuvent encore espérer que leur téléphone sonne.

Ton opinion